[Parmentier] Sardines grillées

Année de dégustation : 2015

20150831_145728_resized

Parmentier proposent des sardines grillées en boite, préparation que peu de marques font en France. Elle se trouve aisément en supermarché pour un prix d’1.50 euros.

20150831_145751_resized_1

Les sardines Parmentier sont en fait des sardines portugaises, comme souvent avec cette marque bretonne.

20150831_145815_resized

Ces sardines ont été pêchées en février.

20150901_121511_resized

A l’ouverture de la boite, les sardines semblent noircies par endroit, sont abimées et ne baignent dans aucun accompagnement. La boite est en effet composée de plus de 99% de sardines et il y a juste un jus marron au fond. Cela n’a pas l’air très ragoutant écrit comme ça, mais rien ne choque. L’odeur de sardines est bien présente, un peu trop.

En bouche, ces sardines ne sont pas fondantes, évidemment vu qu’il ne s’agit pas de sardines à l’huile. Le gout de sardines est prononcé et…. c’est tout ! Ces sardines doivent être accompagnées ou accompagner un plat, à vous de voir. Personnellement, je les mange souvent en « wraps » (roulées dans une galette de blé) avec salade et tomate. Ainsi, elles remplissent parfaitement leur rôle.

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations

[La compagnie bretonne du poisson] Sardines à l’huile d’olive, au cumin et au raisin

Année de dégustation : 2015

20150830_111852_resized

Les sardines à l’huile d’olive, au cumin et au raisin de La compagnie bretonne du poisson sont une recette originale issue du Port de Saint-Guénolé à Penmarc’h. Elles sont commercialisées sur le site de la conserverie à 3,80 euros.

20150830_111912_resized

La traçabilité du produit est affichée au verso : ces sardines sont de 2014 et l’on peut même en déduire qu’elles sont d’août si l’on enlève 4 ans à la DLC. Nous sommes donc sur un produit de fin d’été, la bonne saison. Elles sont cuites à l’huile de tournesol (l’information est sur le site). Notons que le bateau de pêche est celui du documentaire Les seigneurs de la sardine.

20150830_130446_resized

A l’ouverture de la boite, les sardines apparaissent un peu abimées et l’accompagnement (cumin-raisins) semble colorer l’huile d’olive d’une jolie teinte « or ».

En bouche, ces sardines sont fondantes et succulentes : le cumin est très présent et est adouci par le gout sucré des raisins. L’équilibre est parfait. A l’apéritif ou avec un simple morceau de pain, c’est un régal. Bien sur, il faut aimer le cumin, sinon oubliez les, mais si vous aimez, ne vous privez pas : je suis allé jusqu’à saucer ma boite !

Courtin propose une recette très similaire : j’en ai fait un comparatif ici.

coeur_sans_sardine   Ma note 100% subjective : 5/5 (coup de cœur de l’auteur)
Voir la liste de nos dégustations

[Perle des Dieux] Filets de sardines sans huile, à la provençale

Année de dégustation : 2015

20150827_190425_resized

Les Filets de sardines sans huile, à la provençale de la Perle des Dieux sont commercialisés en boutique spécialisée et sur le site de la conserverie (pour 3,35 euros à l’unité sur le site). On s’attend donc logiquement à un produit haut de gamme.

20150827_190444_resized

La Perle des Dieux est la marque haut de gamme de l’entreprise Gendreau et ces sardines sont logiquement fabriquées en Vendée à Saint Gilles Croix de Vie.

20150827_190556_resized

A l’ouverture de la boite, nous découvrons 4 grosses sardines bien compactes mais abimées dans une préparation où domine l’eau (normal, elles sont sans huile !). Je les avaient sorties du frigo il y a 10 minutes.

20150827_195405_resized
Le filet de sardine est ferme, ce qui est attendu dans une préparation sans huile, et plutôt bon. Les aromates (tomates, oignons, herbes de Provence et olives) apparaissent nettement mais ne sont pas très gouteux. En effet, une fois en bouche, le concentré de tomates domine largement, y compris sur les herbes de Provence. Même prises isolément, les olives ou les oignons apparaissent fades. Accompagnées de pommes de terre à l’eau, ces sardines ont largement peiné à relever le gout… je suis déçu.

Ma note 100% subjective : 2/5
Voir la liste de nos dégustations

[Parmentier] Sardines Huile d’olive et basilic

Année de dégustation : 2015

20150826_193722_resized

Les sardines Huile d’Olive & Basilic Parmentier sont distribuées dans de nombreuses grandes surfaces au prix de 1,40 euros environ. La marque Parmentier est une marque française dont l’origine est Douarnenez.

20150826_193738_resized

Ces sardines ne sont pourtant pas préparées en Bretagne mais au Portugal comme indiquée au dos de la boite. Elles sont cuites à la vapeur (et non à l’huile comme souvent en Bretagne).

20150826_193920_resized

A l’ouverture de la boite, on constate que les sardines sont abimées, ne remplissent pas toute la boite et ne brillent pas. On est loin du soin des sardines haut de gamme. Le basilic assombrit la couleur de l’huile et est visible « en tas » au fond de la boite. Des « arômes naturels de basilic » sont ajoutés en plus du basilic : à savoir un « concentré » de basilic pour 90% et d’autres éléments pour les 10% restants (source : blog du Chef Simon).

20150826_194842_resized

Une fois dans l’assiette, vous voyez que ces sardines sont préparées sans leur queue. En bouche, le basilic est omniprésent (l’arôme est puissant !), la sardine et l’huile d’olive sont bien loin derrière. Les sardines ne sont guère fondantes. Pourtant, j’aime bien cette recette, accompagnée : avec une salade sans sauce et un morceau de pain par exemple, les sardines et surtout le basilic relèvent facilement le gout. On achètera donc cette boite pour accompagner d’autres mets, ce qu’elle fera sans soucis.

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations

[Nos Régions ont du Talent ] Sardines de Saint Gilles Croix de Vie à huile d’olive Label Rouge

Année de dégustation : 2015

20150825_191157_resized

Les sardines de Saint Gilles Croix de Vie à huile d’olive Label Rouge de Nos Régions ont du Talent (marque « épicerie fine de Leclerc) sont l’objet de la dégustation du jour. La traçabilité apparait en façade.

20150825_191215_resized

Elles sont fabriquées par Gendreau à Saint-Gilles-Croix-de-Vie en Vendée. Cette entreprise est également à l’origine, pour la sardine, de Les Dieux (marque grande distribution) et La Perle des Dieux (marque haut de gamme). Autant dire que la famille est belle.

Pêchées en juillet 2014, elles sont donc pêchées au cœur de la saison de pêche. La cuisson est réalisée à l’huile de tournesol.

20150825_191401_resized

La boite est bien remplie même si elle n’est pas impeccable et les sardines sont plutôt brillantes quoiqu’un peu abimées. En bouche, la sardine fond sous le palais et le gout d’huile d’olive est agréable. Pour deux euros environ, cette boite est tout à fait satisfaisante, mieux que son équivalent (prix, label rouge, huile d’olive) de chez Connétable. Le label rouge apporte en sus une garantie concernant la fraicheur, la préparation et une traçabilité.

Ma note 100% subjective : 3,5/5
Voir la liste de nos dégustations

[Connétable] Sardines à l’ancienne Label Rouge, à l’huile d’olive vierge extra

Année de dégustation : 2015

20150824_193144_resized

Les sardines à l’ancienne Label Rouge, à l’huile d’olive vierge extra Connétables sont largement distribuées en grandes surfaces. Il s’agit d’un produit moyenne gamme autour de deux euros.

20150824_193156_resized

Les sardines Label Rouge répondent à un cahier des charges garantissant une fraicheur du produit, un traitement à la main, une maturation de 4 mois et qui permet la traçabilité. Comme vous le voyez, j’ai dégusté des sardines de 2014, pêchées en fin de saison, en septembre.

20150826_191412_resized

A l’ouverture de la boite, les sardines sont peu brillantes et abimées. La boite n’est pas complétement pleine. L’ouverture d’une seconde boite a confirmé ce dernier constat.
En bouche, l’huile d’olive apparait de bonne qualité et les sardines gouteuses. Néanmoins la texture est peu fondante et les sardines s’effritent sous la langue. Le produit est au label rouge, garantissant une qualité de préparation, un traçage et un gout agréable… néanmoins, sur le plan gustatif, il ne faut pas s’attendre à des sommets. Environ au même prix, les Sardines équivalentes de Nos Régions ont du Talent nous sont apparues meilleures. Une petite déception.

Ma note 100% subjective : 2,5/5
Voir la liste de nos dégustations

[La Belle-iloise] Sardines Saint-Georges à l’huile d’olive

Année de dégustation : 2015

 

20150823_114844_resized

De toute la gamme de Sardines de la conserverie La Belle-iloise, les sardines Saint-Georges sont mes favorites. Comme pour toute la gamme, les zones de pêche sont en principe le long des côtes françaises et la technique employée est la bolinche. La fabrication est française, bretonne pour être précis. La cuisson est réalisée à l’huile de tournesol.

20150913_125300_resizedLe verso est sommaire et nous donne peu d’informations : le millésime (2014) et la DLC, dont on peut déduire une pêche en juillet. L’ovale indique lui l’origine du produit, le « 29 » semble marquer une boite fabriquée dans le Finistère.

20150913_183236_resized

A l’ouverture d’une boite, les sardines apparaissent partiellement intactes et brillantes, la boite est bien remplie. Comparez avec d’autres illustrations de ce site pour vous faire une idée du soin avec laquelle la mise en boite est effectuée.

En bouche, la chaire est tendre, la base d’huile d’olive excellente. Il s’agit pour moi d’une des meilleures conserves de sardines à l’huile d’olive. A moins de 3 euros la boite par lot de 5 boites, il est difficile d’être plus exigeant.

J’ai dégusté les millésimes 2013 et 2014. Quelques boites de 2014 sont en vieillissement dans mon placard.

coeur_sans_sardine  Ma note 100% subjective : 5/5 (coup de cœur de l’auteur)
Voir la liste de nos dégustations

Boites de Sardines, c’est parti !

20150822_140722_resized

Ce tout nouveau site est là pour partager ma passion des sardines en boites. Petit à petit je vais étoffer ces pages avec des avis tout aussi personnels que modestes sur mes différentes dégustations de sardines en boite ! Je ne suis ni un professionnel de la pêche ou de la conserverie, ni un professionnel de la gastronomie. Mon avis ne vaut que ce qu’il vaut, mais comblera un peu le vide colossal d’internet sur ce sujet.

Voir la liste de mes dégustations