[La Compagnie Bretonne du Poisson] Sardines à l’huile de Colza

Année de dégustation : 2015

20150928_120250_resized
Les sardines à l’huile de Colza de La Compagnie Bretonne du Poisson sont une recette particulière en ce sens où l’huile traditionnelle est celle d’arachide et l’huile la plus utilisée celle d’olive. De l’aveu de l’entreprise, l’huile de colza pose moins de problème d’allergie que celle d’arachide, d’où ce choix. L’huile utilisée pour les sardines est bio et bien plus neutre sur le plan gustatif que celle que l’on trouve habituellement en bouteille.

20150928_120302_resized
Il s’agit de sardines fraiches. La cuisson est réalisée à l’huile de tournesol. L’emboitage est quant à lui fait à la main. Elles ont été pêchées en 2015 : il s’agit donc des sardines de l’année. La DLC fait penser qu’il s’agit d’une pêche d’août.

20150928_120348_resized
La boite n’est pas totalement pleine (peut-être un effet de la taille réduite des poissons de 2015). Les sardines ne sont ni vraiment brillantes, ni vraiment en bon état. Rien de dramatique de ce côté là, mais je m’attendais à bien mieux.

En bouche, par contre, je ne suis pas déçu. L’huile de Colza ne donne pas le gout fruité de l’huile d’olive mais fait ressortir d’avantage le gout de la sardine tout en l’aromatisant de façon … florale dirons-nous (sans bien savoir si le terme est adapté) ! L’huile reste pourtant largement neutre et nous laisse apprécier ces sardines nouvellement mises en boite… et pas encore assez fondantes. Si vous n’avez jamais testé cette préparation, essayez-les. Je vais pour ma part mettre quelques boites de côté pour y revenir.

Ma note 100% subjective : 3,5/5
Voir la liste de nos dégustations

[Actu] 2015 : saison maigre

Beaucoup le savaient déjà : les sardines sont rares et petites cette année. Le patron des Mouettes d’Arvor (Gonidec) le confirme lors d’un entretien dans Ouest France.  Un précédent entretien dans Le Télégramme cet été avec Didier Le Gloanec avait déjà expliqué cet événement, mettant en cause autant le plancton que les marsouins.

Les deux entretiens expliquent qu’il devrait  y avoir des ruptures cet hiver surtout pour des produits comme les filets, qui nécessitent de grosses sardines.

[La Quiberonnaise] Sardines à l’huile d’olive aux achards et piment

Année de dégustation : 2015

20150924_194836_resized

Les sardines à l’huile d’olive aux achards et piment de La Quiberonnaise sont une recette d’inspiration réunionnaise. si vous ne le saviez pas, les achards sont des légumes macérées dans l’huile.

La boite est disponible pour 19,90 euros les 5 boites sur le site de la conserverie : il s’agit d’un produit dans une fourchette de prix élevé.

20150924_194940_resized

La boite ouverte est issue d’une pêche de l’an dernier (2014), surement d’août si on en croit la DLC. Les autres informations (T392 4 P…)  ne sont ni explicites ni exploitables.

20150924_200734_resized

A l’ouverture, le produit haut de gamme apparait nettement : des sardines en excellent état, bien positionnées dans une boite en fer blanc robuste bien remplie.

20150924_201407_resized

L’accompagnement a été placé dessous : un peu chiche, mais de qualité et d’origine naturelle (remarquez le clou de girofle !).

En bouche, le piment est très présent et il faut donc logiquement aimer les plats relevés. Ce n’est pas forcément mon cas mais pourtant… Derrière le feu, les sardines parviennent à s’imposer : gouteuses et fondantes. L’huile d’olive est très discrète et ne redonne pas beaucoup de douceur à l’ensemble du plat. Car il s’agit bien d’un plat : un simple morceau de pain suffira à apprécier cette boite de grande qualité, qui vaut bien son prix. Je finirais cette boite sans me faire prier, certes elle est bien relevée mais cela n’écrase en rien le produit principal, la sardine, qui est excellent.

Ma note 100% subjective : 4/5
Voir la liste de nos dégustations

[La Quiberonnaise] Sardines à l’huile d’arachide

Année de dégustation : 2015

20150923_172636_resized

Les sardines à l’huile d’arachide de La Quiberonnaise forment le classique des classiques en matière de sardines bretonnes. La petite boite jaune est caractéristique de la conserverie La Quiberonnaise. Vous la trouverez aisément sur leur site à 16 euros les 5 boites, soit 3.20 la boite.

20150923_193041_resized
La Quiberonnaise produit des conserves de sardines fraiches, frites à l’huile de tournesol, travaillées à la main. L’accompagnement de cette boite millésimée de 2014 est une huile d’arachide. La pêche doit certainement être de juillet si on en croit la DLC et est le fruit du travail des marins du New Look.

20150923_193128_resized

A l’ouverture de la boite, on ne peut que reconnaitre la qualité du travail : les sardines sont en parfait état ou presque, bien brillantes (la photo ne leur rend pas justice) et impeccablement positionnées dans toute la boite, en fer blanc épais. Il s’agit à ce jour ce que j’ai vu de mieux en matière d’emboîtage.

En bouche, le gout est peu fruité du fait de l’huile utilisée, mais la sardine ressort bien d’avantage que dans les préparations à l’huile d’olive. Il n’y a aucun doute sur le fait que ces sardines sont fondantes et gouteuses. Un régal.

20151130_113548

J’ai comparé les sardines à l’huile d’arachide de La Belle Iloise (de 2014) aux sardines à l’huile d’arachide de La Quiberonnaise (de 2015). La différence d’age rend cette comparaison plutôt hasardeuse, comme nous allons le voir. Visuellement, il s’agit dans les deux cas d’un travail remarquable. Les sardines de La Belle Iloise sont plus moelleuses mais également plus anciennes. Sur le plan gustatif, les deux produits sont très similaires, avec un léger avantage aux sardines de La Belle Iloise, un peu plus confites. On le voit, les produits sont tous les deux de grande qualité et je pense pouvoir uniquement conclure que les garder un an dans son placard est une bonne chose !

Ma note 100% subjective : 4,5/5
Voir la liste de nos dégustations

[Les Dieux] Fiers de nos Sardines

Année de dégustation : 2015

20150915_190113_resized

Les Dieux proposent une boite dénommée Fiers de nos Sardines que j’ai pour ma part acheté dans la grande distribution pour 2.45 euros et que vous trouverez également sur Sardines Pirates. En façade, outre la sympathique illustration, le nom du Patron Pécheur est annoncé… pas vraiment une traçabilité habituelle qui serait plutôt le nom du bateau et la date de pêche. Bizarrement, on a le droit aussi au nom du bateau (Galérien) sur la boite que j’ai achetée. Enfin, remarquez que le recto ne dit rien du contenu de la boite : huile d’olive, d’arachide, aux tomates….rien ! Atypique donc.

20150915_190129_resizedLe verso de la boite donne (enfin !) le contenu de celle-ci en tout petit : des sardines à l’huile d’olive. Il explique également que cette boite sert à aider au financement de la SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer, composée de bénévoles) de Saint Gilles Croix de Vie et des Sables d’Olonne à hauteur de 15 cents par boite. La DLC nous laisse penser qu’il s’agit d’une pêche de fin juillet : une bonne période.

20150915_190244_resized

A l’ouverture, je constate que les sardines sont en bon état et que la boite est bien remplie, le signe d’une mise en boite à la main.

En bouche, elles sont fondantes mais pas tout à fait suffisamment : pensez à les garder quelques temps dans votre placard. Ces sardines sont bonnes, préparées de façon traditionnelle, dans la lignée des produits Gendreau similaires (voir par exemple notre dégustation des Sardines à l’huile d’olive Label Rouge).

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations

A lire sur le Musée imaginaire de la sardineSardines signées Saint-Gilles-Croix-de-Vie, par Gendreau

[Parmentier] Sardines Millésimées à l’huile d’olive vierge extra

Année de dégustation : 2015

20150914_190556_resized

Parmentier propose des sardines millésimées, facilement achetables dans la grande distribution pour un tarif inférieur à 2 euros (1,76 euros pour ma part).

20150914_190612_resized

Préparées à la main, accompagnées d’huile d’olive, tracées (il s’agit comme vous pouvez le lire d’une boite de 2014), ces sardines sont confectionnées au Portugal.

20150914_190646_resized
A l’ouverture de la boite, on constate qu’elle n’est pas complétement pleine, loin s’en faut mais les sardines sont plutôt en bon état.

En bouche, ces sardines ne sont pas du tout fondantes et pas à mon gout. Le gout d’huile d’olive est très fade. Je ne sais pas si cela vient de la cuisson (peut-être ne sont-elles pas cuites dans l’huile mais à la vapeur) ou de la qualité de l’huile mais en tout cas, je ne renouvellerai pas l’expérience !

 

Ma note 100% subjective : 1/5
Voir la liste de nos dégustations

[Les Mouettes d’Arvor] Sardines à l’huile d’olive – La Molénaise

Année de dégustation : 2015

20150912_184504_resized_1
Les Mouettes d’Arvor (conserverie Gonidec) ont sorti une boite pour le film Les Seigneurs nommée La Molénaise, sardines à l’huile d’olive. Le film a en effet était en parti tourné à la conserverie (source : Scribium). La boite s’achète sur le site de la conserverie à 3,68 euros pièce.

Dater la pêche est difficile. La DLC indiquée est juin 2019, ce qui ferait une boite issue d’une pêche de 2014 avec une DLUO de 5 ans. Problème : le film est sorti en 2012… J’ai remarqué chez Gonidec que les boites millésimées ont parfois dans la référence la date de millésime : ici cela nous donnerait 2011 (référence : SM11). La marque « La Molénaise » a été de plus déposée en 2011. Un an d’avance pour préparer ce type d’événement ne semble pas superflu.
La vérité est ailleurs (merci au patron de La Petite Chaloupe à Paris) : j’avais dans les mains une réédition de cette boite de 2011, réédition réalisée en 2014.

Comme j’aimerai que figure la date de pêche sur la boite !

20150912_184515_resized
Les sardines sont cuites à l’huile, pêchées en juin (si on en croit la DLC) et mises en boite à la main avec de l’huile d’olive. Le dernier point est clairement visible à l’ouverture.

20150912_193711_resized
En effet, à l’ouverture de la boite, apparaissent 4 belles sardines brillantes quasi intactes et qui remplissent bien la boite : du haut de gamme à n’en pas douter.

En bouche, simplement avec du pain, je suis un peu déçu. Je crois que l’huile d’olive n’est simplement pas au top niveau mais ce n’est qu’une hypothèse. Le produit est de bonne qualité et tout à fait bon, mais je m’attendais à mieux pour ce prix. Dommage,… les boites de 2011 devaient être meilleures !

Ma note 100% subjective : 3,5/5
Voir la liste de nos dégustations

 

[Les Mouettes d’Arvor] Sardines à l’huile d’olive vierge extra

Année de dégustation : 2015 et 2016

20150910_123001_resized

La dégustation du jour est consacrée aux sardines à l’huile d’olive vierge extra de la conserverie Gonidec de Concarneau commercialisées sous la marque Les Mouettes d’Arvor. La boite est à 2.74 euros sur le site de la conserverie (où j’ai pris 12 boites !).

20150910_123102_resized

Le dos de la boite est peu loquace indiquant simplement une pêche au cœur de la saison, juillet 2014 a priori (déduction de la DLC), une cuisson à l’huile et un garnissage des boites à la main. Une date de pêche précise aurait été la bienvenue pour s’en assurer.

20150910_123135_resized

Plusieurs points frappent à l’ouverture de la boite : il s’agit de 7 petites sardines, elles sont brillantes et en bon état, elles remplissent bien la boite et le nez est formidable. D’autres boites ouvertes ne m’ont pas donné un résultat aussi impeccable que celle-ci : les sardines y étaient plus abimées. Petit détail qui donne du cachet au produit : le contenant est dans un métal épais rappelant les conserves d’antan.

En bouche, le fondant est au rendez-vous et les saveurs également. L’huile d’olive est gouteuse. Les petites sardines ne sont pas si petites que cela finalement une fois sorties dans l’assiette. Les sardines gagneront évidemment à vieillir quelques années mais la boite est déjà succulente ainsi, simplement avec un peu de pain. Le rapport qualité/prix est pour moi très bon. Dommage que la qualité varie d’une boite à l’autre.

Ma note 100% subjective : 4,5/5
Voir la liste de nos dégustations

 

[Les Dieux] Sardines à l’huile d’olive vierge extra Label Rouge

Année de dégustation : 2015

20150908_123240_resized

Les Dieux, la marque trouvable en grande distribution du groupe Gendreau, nous fournit la dégustation du jour : des sardines à l’huile d’olive Label Rouge. Elles s’achètent aux prix de 2.60 euros environ.

La traçabilité en façade nous apprend qu’il s’agit d’une pêche de mi-juillet 2014.

20150908_123303_resized_1

Ces sardines sont préparées fraiches, cuites dans l’huile, mises dans les boites à la main et baignées dans l’huile d’olive. Une préparation traditionnelle, dites « à l’ancienne » qui garantit un bon vieillissement.

20150908_123333_resized

A l’ouverture, je constate que les sardines sont légèrement abimées mais la boite est bien remplie.

En bouche, elles manquent légèrement de fondant. Elles sont bonnes, très proches des sardines « Nos régions ont du talent » (voir notre dégustation) mais pour un prix supérieur. Un produit de qualité qui gagnera certainement à être conservé quelques temps.

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations

[Les Dieux] Sardines de l’Ile de Ré

Année de dégustation : 2015

20150907_120232_resized

Les Dieux est une marque de produits de milieu de gamme de la conserverie Gendreau et commercialisé dans la grande distribution (contrairement au haut de gamme La Perle des Dieux). Vous trouverez ainsi ces sardines de l’Ile de Ré dans beaucoup de grandes surfaces (2,45 euros dans mon magasin). La traçabilité est indiqué au recto. J’ai ouvert une boite de 2014, vieille donc d’un an. Il s’agit d’une pêche de septembre.

20150907_120313_resized

Cuites à l’huile et accompagnées d’huile d’olive, ces sardines sont mises en boite à la main (pour les abimer le moins possible) à Saint-Gilles Croix de Vie. Elles devraient bien vieillir et j’en ai mis une boite de côté.

20150907_120352_resized

A l’ouverture de la boite, l’huile d’olive entoure des sardines plutôt brillantes mais légèrement abimées. La présentation rappelle celle des sardines « Nos régions ont du talent » (voir notre dégustation) issues de la même entreprise.

20150907_120941_resized

Je me suis préparé un petit plateau télé pour l’occasion : olives et tomates séchées vont accompagner ces sardines qui devraient se suffire à elles-mêmes. Et pourtant…

En bouche, elles manquent de fondant et l’huile d’olive de fruité. Pour le coup, elles ne me font plus penser aux sardines « Nos régions ont du talent » : elles coutent pourtant 25% plus chères. Il s’agit d’une petite déception même si le produit est de qualité.

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations

A lire sur le Musée imaginaire de la sardineSardines signées Saint-Gilles-Croix-de-Vie, par Gendreau

 

=====

L’article vous a été utile ?

Pour nous aider à payer notre abonnement WordPress, c’est sur Tipeee que cela se passe.

Même 1 euro pourra aider !

====