[La Belle Iloise] Sardines à l’huile d’arachide

Année de dégustation : 2015

20151130_112148Les sardines à l’huile d’arachide La Belle-Iloise sont commercialisées à 2.66 euros la boite (par 5 boites) sur leur site. Il s’agit d’un grand classique, même si cette préparation s’est largement raréfiée dans les dernières décennies, à la fois au profit de l’huile d’olive, mais aussi du fait de la sensibilité allergique de certains aux arachides.

20151130_112310La boite est un millésime de 2014, vraisemblablement pêchée en juin, déduction faite de la DLC.

20151130_113512

Le remplissage est de très bonne qualité, les sardines quasi intactes et brillantes. Il s’agit évidemment de poissons frais et d’une mise en boite manuelle comme toujours à la Belle Iloise.

En bouche, elles sont excellentes et fondantes. L’huile d’arachide sait rester neutre pour faire ressortir le gout des sardines. Un délice.

20151130_113548

J’ai comparé les sardines à l’huile d’arachide de La Belle Iloise (de 2014) aux sardines à l’huile d’arachide de La Quiberonnaise (de 2015). La différence d’age rend cette comparaison plutôt hasardeuse, comme nous allons le voir. Visuellement, il s’agit dans les deux cas d’un travail remarquable. Les sardines de La Belle Iloise sont plus moelleuses mais également plus anciennes. Sur le plan gustatif, les deux produits sont très similaires, avec un léger avantage aux sardines de La Belle Iloise, un peu plus confites. On le voit, les produits sont tous les deux de grande qualité et je pense pouvoir uniquement conclure que les garder un an dans son placard est une bonne chose !

Ma note 100% subjective : 4,5/5
Voir la liste de nos dégustations

[A voir] La pêche en question : les sardines

La pêche en question consacre une émission aux sardines en boite : idéal pour mieux connaitre ce délicieux produits. On y apprend entre autre que les sardines millésimées sont forcément maintenant des sardines fraiches avec un taux de gras important.

Conserveries : Les nouveautés 2015

20151115_111107

Avec les fêtes, j’ai vu arriver dans ma boite aux lettres plusieurs catalogues de conserveries. On y trouve les nouveautés 2015. Voyons voir les nouvelles recettes de sardines en boite !

Les mouettes d’Arvor

 

La compagnie bretonne du poisson

 

 

 

La perle des dieux

2 Nouvelles boites millésimées :

Mais surtout un coffret regroupant les millésimes de 2005 à 2014 : exceptionnel mais à 129 euros quand même.

[Info] Les périodes de reproduction

Des chercheurs ont réalisé une synthèse des périodes de reproduction (Khadija AMENZOUI, Fatima FERHAN-TACHINANTE, Ahmed YAHYAOUI, Abdel Hakim MESFIOUI & Souad KIFANI), je vous la livre, brute.

reproduction des sardines Khadija AMENZOUI, Fatima FERHAN-TACHINANTE, Ahmed YAHYAOUI, Abdel Hakim MESFIOUI & Souad KIFANI

Côté Bretagne, on voit nettement que la ponte s’étale de février à juillet. Une fois la reproduction effectuée, les sardines vont mettre quelques temps à grandir et s’engraisser, en se déplaçant en fonction de la température de l’eau et d’autres facteurs. Elles s’enfoncent vers le large en hiver et remontent prés des côtes l’été. La pêche s’étale ainsi de mai-juin à septembre-octobre. Elles vivent jusqu’à 8-10 ans.

[Actu] Les sardines : fin de la saison maigre !

Nous vous informions des faibles quantité de sardines présentes en 2015 et des conséquences prévisibles.

Le télégramme annonce le retour des bancs de sardines… des bancs variés en taille et qui permettront de pécher les grosses sardines utiles à la réalisation des filets. Ceci entrainera également une pêche 2015 plus tardive que lors des saisons habituelles.

Les conserveries vont pouvoir travailler la sardine à plein régime !

[La Quiberonnaise] Sardines à l’huile d’olive vierge extra – 8 ans d’age

Année de dégustation : 2015

20151105_121552

La Quiberonnaise propose les – aujourd’hui- classiques sardines à l’huile d’olive vierge extra à 3.80 euros. A ce tarif, nous sommes donc dans le haut de gamme. La boite d’aujourd’hui est particulière : regardez bien la photo ci-dessous.

20151105_121412

Cette boite a la particularité d’être un millésime de 2007, donc contenant des sardines âgées de 8 ans. Son contenu a était pêché au cœur de la saison et elle a été conservée quelques années dans un placard. Je me lance avec cette boite dans la dégustation de sardines périmées !

20151105_121513

Les sardines sont belles et argentées, légèrement abimées mais il s’agit là d’un superbe travail qui donne l’eau à la bouche. Comme toujours chez la Quiberonnaise, il s’agit d’une cuisson à l’huile de sardines fraiches et d’une mise en boite manuelle.

Les sardines fondent littéralement sous la langue. L’huile d’olive révèle des arômes fruités à chaque bouchée. Les sardines ont un gout très doux, peu « poissonneux ». Si le gras « c’est la vie », ces sardines sont pleine de vie ! Un véritable régal.

20151105_121654

Cette dégustation a été réalisée simultanément à la dégustation d’une boite de sardines similaire mais plus récente. A gauche, la boite de 2014 et à droite celle de 2007. La travail de mise en boite est de qualité et très similaire pour les deux boites prouvant la constance de La Quiberonnaise en la matière. Le fumet est également identique. On constate que l’huile d’olive de la boite la plus ancienne est plus sombre : c’est une caractéristique des boites anciennes.

Les différences sont bien plus nettes en bouche : les sardines de 2007 sont très nettement plus fondantes et leur gout bien plus fruitées que celles de 2014.

coeur_sans_sardine    Ma note 100% subjective : 5/5 (coup de cœur de l’auteur)

Voir la liste de nos dégustations

[La Quiberonnaise] Sardines à l’huile d’olive vierge extra

Année de dégustation : 2015

20151105_121552

La Quiberonnaise propose les – aujourd’hui- classiques sardines à l’huile d’olive vierge extra à 3.80 euros. Nous sommes donc dans le haut de gamme.

20151105_121535

Il s’agit ici d’une pêche de début juin 2014. Comme toujours chez la Quiberonnaise, il s’agit d’une cuisson à l’huile de sardines fraiches et d’une mise en boite manuelle.

20151105_121620

Les sardines sont belles et argentées, légèrement abimées mais il s’agit là d’un superbe travail qui donne l’eau à la bouche.

Peu fondantes, ses sardines résisteront en bouche. Peut-être est-ce du au fait qu’elles ont été pêchées au printemps. Le goût des sardines est bien présent et celui de l’huile d’olive peu fruité. Cette dernière se révèle en fait curieusement assez neutre. Le résultat est loin des sardines « bonbon » auquel on s’attend souvent pour des sardines à l’huile d’olive, mais néanmoins tout à fait agréable. Une petite déception en bouche néanmoins.

20151105_121654

Cette dégustation a été réalisée simultanément à la dégustation d’une boite de sardines similaire mais plus âgée. A gauche, la boite de 2014 et à droite celle de 2007. La travail de mise en boite est de qualité et très similaire pour les deux boites prouvant la constance de La Quiberonnaise en la matière. Le fumet est également identique. On constate que l’huile d’olive de la boite la plus ancienne est plus sombre : c’est une caractéristique des boites anciennes.

Les différences sont bien plus nettes en bouche : les sardines de 2007 sont très nettement plus fondantes et leur gout bien plus fruitées que celles de 2014.

Ma note 100% subjective : 3,5/5
Voir la liste de nos dégustations

[Parmentier] Sardines à l’huile d’olive vierge extra

Année de dégustation : 2015

20151102_215357Parmentier fabrique des sardines à l’huile d’olive vierge extra, achetables dans la grande distribution pour un tarif inférieur à 2 euros.

20151102_215410

Elles sont en fait fabriquées au Portugal pour Parmentier. Ces sardines sont cuites à la vapeur (contrairement aux sardines traditionnelles bretonnes qui sont frites dans l’huile).

20151102_221756

La DLC du 31 août 2020 indique effectivement une pêche au cœur de la saison, puisqu’on peut faire l’hypothèse qu’elles ont été pêchées en août 2015… sauf qu’il me semblait que le cœur de la saison au Portugal était plus tôt qu’en France.

20151102_215442

Les sardines sont très abimées et la boite incomplètement remplie. Ce n’est clairement pas du haut de gamme.

Peu fondantes (elles sont très jeunes) et assez salées, ces sardines ne sont pas mauvaises à condition d’être accompagnées (pain, blé, pommes de terre…). L’huile d’olive a en effet un gout agréable. Pour le prix, on n’en demandera pas plus.

Ma note 100% subjective : 2,5/5
Voir la liste de nos dégustations

[Dunekacke & Wilms] Sardines à l’huile d’olive – Sardinen in Olivenöl

Année de dégustation : 2015

20151101_112646

Dunekacke & Wilms est une société allemande basée à Hamburg et spécialisée dans l’agroalimentaire. Les sardines, comme d’autres produits, sont commercialisées sous la marque La Comtesse. J’ai acheté cette boite dans la grande distribution allemande pour 2.49 euros, voulant me rapporter un petit souvenir de vacances !

20151101_112846

Ces sardines sont mises en boite au Portugal pour la société allemande. Elles sont accompagnées d’huile d’olive et issues d’une pêche durable. La mention « fangfrischer rohware produziert » indique une mise en boite de produit frais. La méthode de cuisson n’est pas renseignée.

Je n’ai pas trouvé de produits réellement allemand dans la grande distribution lors de mon séjour en Sarre : l’offre était composée de sardines portugaises et marocaines. Le hareng est bien mieux représenté dans les rayons allemands.

20151101_112810

Ces sardines sont peut-être issues d’une pêche de novembre 2014… mais il est hasardeux de déduire de la DLC une date de pêche pour des sardines portugaises commercialisées en Allemagne.

20151101_112933

A l’ouverture de la boite, deux grosses sardines apparaissent, celle du dessus est brillante et en bon état, celle dessous plus abimée : un soin a été apporté à la mise en boite, signe d’un travail fait main. Il y a 4 à 6 sardines par boite, dessous, les autres sardines sont plutôt abimées.

En bouche, ces sardines sont fondantes mais fades. L’huile d’olive choisie ne donne en effet guère d’arôme et seul le goût des sardines est présent. Du coup, je ne pense pas qu’elles gagneraient beaucoup à être conservées. Dans la même catégorie de prix, par exemple, les sardines Les Dieux à l’huile d’olive sont bien plus gouteuses. Ces sardines resteront ainsi pour moi un souvenir de vacances en Allemagne, plus qu’un souvenir de dégustation !

Ma note 100% subjective : 2/5
Voir la liste de nos dégustations