2 ans de boites de sardines !

20160822_152435

Boites de sardines a passé le cap de la seconde année le 22 août dernier.

Regardons un peu les statistiques depuis la création :

  • 15638 vues (première année : 4498)
  • 5680 visiteurs uniques (première année : 1636)
  • 87 dégustations (première année : 58)

Il ne fait aucun doute que le site trouve son public : merci à vous tous. J’ai ralenti dans la mise en ligne de dégustations : la première année, j’ai testé facilement plein de boites de la grande distribution au cours des repas. Je fais de plus en plus de dégustations en dehors des repas…. du coup, j’en fais moins. Dans tous les cas, je ne me force pas : cela doit rester un plaisir.

J’ai essayé d’avoir une meilleure qualité photographique, avec moins de photographies floues et des gros plans. J’ai donc arrêté d’utiliser le smartphone au profit d’un appareil photo classique. Je trouve que le résultat est meilleur, sans être parfait. Ce n’est pas facile à prendre une boite de sardines : le métal et l’huile créent pas mal de reflets et le flash est proscrit.

Sur les réseaux sociaux le site continue son petit bonhomme de chemins : le banc compte maintenant 51 abonnés twitter et 45 amis facebook (première année : 43 en tout, twitter et facebook). Merci à eux !

Vu que le site semble intéresser du monde et vu le nombre de boites que j’ai dans mes placards, je ne vois aucune raison d’arrêter : en route pour une troisième année !

[La Perle des Dieux] Sardines Label Rouge – 3 ans d’age

Année de dégustation : 2017

La conserverie Gendreau produit en Vendée ces sardines Label Rouge La Perle des Dieux. Nous avions déjà testé chez cette conserverie des sardines Label Rouge sous la marque Les Dieux (marque utilisée pour la grande distribution). Ces sardines sont vendues 3,70 euros sur le site de la conserverie.

La traçabilité est affichée sur le verso de la boite : jour de pêche et bateau de pêche. Il s’agit d’une pêche d’août, au cœur de la saison.

Le Label Rouge est portée par une association de pêcheurs : Valorem. Les sardines sont pêchées au large de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

La préparation de ces sardines est « à l’ancienne » : travail du poisson à la main, friture dans l’huile de tournesol, mise en boite manuelle et mise sur le marché 4 mois plus tard.

Le travail de mise en boite est correct : les sardines laissent un peu de vide et sont un peu abimées mais rien de dramatique.

Les sardines sont légèrement argentées et l’huile d’olive a une belle couleur jaune dorée.

En bouche, elles sont plutôt fondantes mais pas tout à fait assez. Elles gagneraient à vieillir encore quelques temps et je vais donc mettre mon autre boite dans le placard. L’huile d’olive est très douce avec son léger goût de fruité et sa quasi absence d’amertume. Je n’ai pas eu à me faire prier pour finir la boite même si j’avoue qu’il n’y a pas de quoi tomber de sa chaise.

Ma note 100% subjective : 3,5/5
Voir la liste de nos dégustations