[Phare d’Eckmühl] Sardines au piment d’Espelette bio

Année de dégustation : 2017

Cette boite de sardines Le Phare D’Eckmülh au piment d’Espelette Bio est produite par la conserverie Chancerelle. La conserverie est aussi propriétaire entre autres de Connetable et produit 30-40 millions de boites de sardines/an. Il s’agit de la gamme « responsable » de l’industriel : label MSC et ingrédients bio certifiés. Ces sardines sont aisément trouvables en épicerie bio pour 3.50 euros environ.

A l’exception des sardines et du sel, les ingrédients sont d’origine biologique. La préparation est indiquée à l’ancienne, ce qui, en Bretagne signifie que le poisson est préparé frais et cuit à l’huile. Mais pourquoi avoir ajouté du concentré de tomates dans des sardines au piment ? Mystère.

La DLC étant en mai 2020, il s’agit probablement d’une pêche de mai 2015 (Chancerelle pratique habituellement une DLC de 5 ans). L’origine de la pêche est clairement indiqué : Atlantique Nord Est, soit une zone allant de l’Espagne au Groenland et du Groeland jusqu’aux côtés russes. Elle inclut donc les côtés bretonnes certifiées MSC.

La mise en boite est moyenne : on y découvre des poissons quelques peu abimés et peu argentés. La boite contient des petits morceaux de poivrons mais je n’ai pas trouvé de piment entier, comme c’est le cas dans certaines préparations.

En bouche, les sardines s’avèrent peu moelleuses. Le goût dominant est malheureusement celui du concentré de tomates, avec en arrière plan le poivron et le piment qui se révèle sur la fin. L’huile d’olive est complètement absente gustativement. Rien de formidable donc pour ces sardines qui se distinguent surtout par leur préoccupation environnementale.

Ma note 100% subjective : 2,5/5
Voir la liste de nos dégustations

 

3 commentaires

  1. ivy · novembre 13, 2017

    Est-ce qu’il est possible que le fabricant mette de magnifiques sardines en boîte, d’un aspect absolument impeccable, et que le poisson s’abîme lors de manipulations ultérieures, une fois que la boîte est fermée ?
    J’ai en effet vu des « verres de sardines » qui coûtaient très cher. Mais on voyait bien l’aspect et il n’était pas très joli. C’était un peu trouble, les sardines avaient l’air abîmé, la peau déchirée. Il faut se méfier d’une boîte comme ça, non ? Ça ne peut rien amener de bon ?
    Maintenant que je lis « Boîte de sardines », je fais plus attention 😉

    J'aime

    • xaret · novembre 13, 2017

      J’avoue que j’imagine que c’est possible mais que je n’en suis pas certain. Il faudrait que je secoue comme un lourd une boite de sardines a priori de qualité, pour voir si cela a un effet !

      J'aime

  2. ivy · novembre 19, 2017

    Ça me semble quand même bizarre qu’un produit qui baigne dans l’huile puisse voir sa peau déchirée, voire déchiquetée, juste par frottement sur d’autres sardines hyper huileuses… :/
    Bref, c’est pas mal de voir le contenu par transparence, ça donne une bonne indication sur le soin qui a été apporté à faire la conserve 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.