[La Compagnie Bretonne] Sardines à l’huile de colza et vadouvan

Année de dégustation : 2018

Voici donc la recette 2017 de la Compagnie Bretonne (ex « du Poisson ») : des sardines à l’huile de colza et  vadouvan (4.30 euros sur leur site) que j’ai achetée pour ma part à La Petite Chaloupe à Paris (boutique spécialisée dans les sardines et conserves de poisson). Le vandouvan est un mélange d’épices indien, quoique issu d’une colonne française (Pondichéry).

Ces sardines sont préparées traditionnellement (Bretagne) : travaillées à la main, elles sont ensuite cuites à l’huile et emboitées manuellement. Il s’agit d’une pêche de septembre (déduite la DLC) 2017 du War Roag IV. L’information sur la provenance des sardines est excellente à la Compagnie Bretonne depuis toujours.

A l’intérieur, les sardines sont quelque peu abimées. L’huile d’olive est très jaune, sans doute naturellement mais aussi du fait des épices. L’odeur qui domine est celle d’oignons confits. Les épices sont au fond de la boite, des graines diverses (sésame, moutarde)et d’autres que je n’ai pas identifiées.

En bouche, les sardines sont très fondantes malgré leur jeune age. Le goût est assez marqué par les oignons (ou les échalotes mais je penche pour des oignons) confits, les autres épices venant derrière avec un goût se rapprochant du curry. L’huile de colza ne ressort guère (ce qui explique le choix d’une huile neutre). J’avoue que je ne suis pas sous le charme de cette nouvelle recette même si le produit est de qualité. Une question de goût.

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations

[La Quiberonnaise] Sardines à l’huile d’olive – Pêche du Marisi – 2005 – 12 ans d’age

Année de dégustation : 2018

Nous dégustons aujourd’hui une boite de sardines La Quiberonnaise à l’huile d’olive que l’on m’a offerte. Du classique…

Du classique ? Non ! Celle-ci a été pêchée en 2005 et a donc accumulé 12 ans de bonification en boite aujourd’hui. Il s’agit d’une pêche de début juin, soit réalisée en début de saison de pêche. La DLC est largement dépassée puisque la boite devait être consommée en septembre 2009 !

Il s’agit d’une préparation traditionnelle comme toujours dans cette conserverie. Le poisson est travaillé frais et cuit à l’huile.

La boite contient 6 sardines plutôt petites en bon état et joliment argentées. Il y a un petit espace vide à l’avant.

Je l’ai dégusté simplement : juste avec du pain pour éventuellement saucer l’huile.

En bouche, ces sardines sont incroyablement fondantes : inutile de mâcher, elles se dissolvent contre le palais libérant un déluge de gras et de saveurs. Les sardines ont absorbé l’huile d’olive et sont théoriquement complémentent confites déjà depuis quelques années. Elles ont un goût fruité très prononcées tout à fait délicieux.

L’huile d’olive est quasiment orange. Les sardines ont diffusé leurs arômes à l’huile dont un goût salé assez prononcé. Les sardines restent bien meilleures à déguster que l’huile, mais je ne me ferais pas prier pour la saucer avec mes deux tranches de pain !

Voilà terminée cette centième dégustation : il n’y avait pas beaucoup de suspens sur sa qualité… mais j’ai été comblé.

 

coeur_sans_sardine   Ma note 100% subjective : 5/5 (coup de cœur de l’auteur)
Voir la liste de nos dégustations

 

 

Excellente année 2018 !

 

Je vous souhaite une excellente année 2018 !

J’espère que vous découvrirez plein de très bonnes boites de sardines.

Je vous dis à bientôt pour la 100e dégustation qui se fait bien attendre… mais elle vaudra le coup ! Je ne voulais pas en effet ouvrir n’importe quand cette excellente boite et je n’ai pas encore trouvé le bon moment.