[Les Mouettes d’Arvor] Sardines à l’huile d’olive vierge extra – 6 ans d’age

Année de dégustation : 2019Nous dégustons aujourd’hui une boite de sardines à l’huile d’olive vierge extra de 2013 produites par Les Mouettes d’Arvor (Gonidec). Les séries limitées sont vendues 3.80 euros sur le site de la conserverie mais cette boite n’est plus disponible.
Cette boite est très joliment illustrée par Marine Breton.

Il s’agit dune pêche de 2013, a priori au cœur de la saison, en août, déduction faite de la DLC.

Mises en boites à Concarneau, ces sardines sont produites selon la tradition bretonne (poissons frais, cuits à l’huile et travaillés à la main). Il n’y a pas d’information de traçabilité.

La mise en boite est de qualité. Malgré un petit vide, les sardines sont en bon état et offrent une belle surface argentée.

En bouche, les sardines sont charnues et plutôt fermes. C’est inhabituel après toutes ces années passées en boite. L’huile d’olive a un léger fruité et assez peu de goût. Du coup, c’est une déception. Si l’alchimie s’est bien produite dans la boite, ce ne fut celle entre une grande huile d’olive et des sardines gouteuses et grasses.Cela reste un bon produit porté par une belle illustration…

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations

 

 

Publicités

[La Perle des Dieux] Sardines à l’huile de colza – 6 ans d’age

Année de dégustation : 2019

J’ai déjà goûté à ces sardines au colza de la Perle des Dieux en 2016 (lire ici). après trois ans de vieillissement supplémentaires, qu’est-ce que cela donne ? Pour rappel, elles valaient 3.05 euros lors de mon achat.

Ces sardines viennent de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, de la conserverie Gendreau. Elles sont préparées à la main. La DLC (13/09/2017) est bien dépassée ! Il n’y a pas d’informations sur l’origine du poisson.

 

Les sardines sont en bon état et la boite bien pleine.

Elles se désagrègent entre la langue et le palais libérant leur gras sans la moindre résistance. L’huile de colza est très neutre et du coup, le goût du poisson ressort nettement. Ces sardines sont tout à fait délicieuses après 6 ans en boite.

Ma note 100% subjective : 4/5
Voir la liste de nos dégustations

[Les Mouettes d’Arvor] Sardines à l’huile d’olive vierge extra – Ville Bleue – Millésime 2014 – 5 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Nous ouvrons aujourd’hui des sardines à l’huile d’olive vierge extra Vile Bleue de 2014 des Mouettes d’Arvor (conserverie Gonidec). Cette boite millésimée est illustrée par Patrick Cudennec. La version 2017 est vendue 3.80 euros sur le site de la conserverie.

Ces sardines ont une DLC de 10 ans, jusqu’en 2024. Elles ont été pêchées en 2014. Rien n’est indiqué sur l’origine du poisson. Elles sont mises en boite de façon traditionnelle (bretonne) : sardines fraiches, préparées à la main et cuites à l’huile.

Malgré quelques vides, le travail de mise en boite est de qualité : les sardines présentent leur côté argenté et sont en bon état. L’huile d’olive est curieusement un peu trouble au fond de la boite.

En bouche, la chaire se dissout contre le palais. L’huile d’olive apporte de l’amertume et de la minéralité plutôt que la rondeur du fruité. Les sardines se sont gorgées d’huile d’olive. Le goût du poisson est bien présent et confondu avec celui de l’huile. J’aurai préféré une huile plus fruitée, celle-ci est un peu sèche à mon goût !

Ma note 100% subjective : 4/5
Voir la liste de nos dégustations

[La Compagnie Bretonne du Poisson] Sardines à l’huile d’olive vierge extra bio – millésime 2013 – 6 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Voici donc une boite de sardines à l’huile d’olive vierge extra bio de La compagnie bretonne du poisson millésime 2013. Oui elle a passé quelques années dans mon placard !

Elle est magnifiquement illustrée par un navire « à la Rothko »… enfin moi j’aime beaucoup ! Cette boite m’a été offerte par un proche et je n’ai aucune idée de son prix. Le millésime 2018 est commercialisé sur le site de la conserverie à 4.50 euros (nous sommes donc dans le haut de gamme).

La date limite de consommation est dépassée depuis un an et demi. Ces sardines proviennent d’une pêche de 2013 au cœur de la saison (août). Elles ont été préparées traditionnellement à partir de poissons frais travaillés à la main et cuits dans l’huile.

Le beau navire de la boite est l’œuvre de Jean-Yves Le Marc.

Ces sardines viennent de Bretagne du port de Sant-Guénolé dans le Finistère.

La mise en boite est loin d’être impeccable avec des sardines abimées et un peu sombres. Néanmoins, après 6 ans en boite, elles ont peut-être mal vécues les retournements successifs…

En bouche, ces sardines ont un moelleux incroyable. L’arrête centrale a évidemment disparue et elle fonde entre la langue et le palais sans jamais se désagréger. Elles sont confies de gras. Les arômes de la chaire du poisson sont bien présents, soutenus par ceux d’une huile d’olive très fruitée. Un régal

Ma note 100% subjective : 4,5/5
Voir la liste de nos dégustations

 

[Fish4Ever] Sardines pimentées à l’ail

Année de dégustation : 2019

J’ouvre aujourd’hui une boite de sardines pimentées à l’ail Fish4Ever. Cette boite m’a été offerte par la conserverie. Elle vaut un peu plus de 4 euros en boutique bio. Fish4erver met en avant sa transparence et son souci de l’environnement et des hommes.

Comme l’indique la vignette en bas à gauche, ces sardines sont mises en boite en Espagne. Comme nous allons le voir, elles ont été pêchées bien plus loin, ce qui est plutôt étonnant dans une perspective de développement durable.

De l’ail et du piment en poudre accompagne ces sardines, le tout étant baigné dans de l’huile d’olive vierge extra.

Le service This Fish permet de tracer l’origine de ces sardines (avec le code indiqué au dos de la boite cartonnée). Comme vous pouvez le voir sur la capture ci-dessus, elles sont le fruit de la pêche d’un bateau gallois au large des côtes anglaises. La méthode de pêche est le filet à anneaux. Les informations suivantes sont également fournies :

  • Zone de récolte: Cornish Coast
  • DÉBARQUÉ À: Newlyn, United Kingdom
  • Date d’atterrissage: 16 janvier 2017
  • Date de récolte: Récolté le Jan 16, 2017
  • Atterri à Newlyn, United Kingdom

La traçabilité est exceptionnelle. Ces sardines ont donc été pêchées en janvier 2017. Janvier n’est pas du tout dans la saison de pêche. Cette boite a deux ans d’age.

Le taux de sel est exceptionnellement bas : 0,33 g ce qui est excellent sur le plan diététique.

La mise en boite est très moyenne : les sardines sont abimées et sombres.

En bouche, ces sardines sont très fermes malgré les deux ans en boite. Comme souvent avec les sardines pimentées, le piment domine. L’ail se marie néanmoins très bien avec le piment : il l’adoucit, « arrondit » son goût quelques peu agressif. Ce mélange unique est vraiment bien vu et réussi. Malgré le cocktail gustatif explosif, constitué par le piment et l’ail, le poisson ressort malgré tout un peu, mais pas l’huile d’olive. Au final, j’ai trouvé ces sardines bonnes.

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations