[La Perle des Dieux] Sardines Label Rouge – 3 ans d’age

Année de dégustation : 2017

La conserverie Gendreau produit en Vendée ces sardines Label Rouge La Perle des Dieux. Nous avions déjà testé chez cette conserverie des sardines Label Rouge sous la marque Les Dieux (marque utilisée pour la grande distribution). Ces sardines sont vendues 3,70 euros sur le site de la conserverie.

La traçabilité est affichée sur le verso de la boite : jour de pêche et bateau de pêche. Il s’agit d’une pêche d’août, au cœur de la saison.

Le Label Rouge est portée par une association de pêcheurs : Valorem. Les sardines sont pêchées au large de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

La préparation de ces sardines est « à l’ancienne » : travail du poisson à la main, friture dans l’huile de tournesol, mise en boite manuelle et mise sur le marché 4 mois plus tard.

Le travail de mise en boite est correct : les sardines laissent un peu de vide et sont un peu abimées mais rien de dramatique.

Les sardines sont légèrement argentées et l’huile d’olive a une belle couleur jaune dorée.

En bouche, elles sont plutôt fondantes mais pas tout à fait assez. Elles gagneraient à vieillir encore quelques temps et je vais donc mettre mon autre boite dans le placard. L’huile d’olive est très douce avec son léger goût de fruité et sa quasi absence d’amertume. Je n’ai pas eu à me faire prier pour finir la boite même si j’avoue qu’il n’y a pas de quoi tomber de sa chaise.

Ma note 100% subjective : 3,5/5
Voir la liste de nos dégustations

[La Belle-Iloise] Sardines cuisinées à déguster chaud au beurre de baratte de la Belle-Iloise

Année de dégustation : 2016

20160925_115215

Ces sardines cuisinées à déguster chaud au beurre de baratte de la Belle-Iloise sont disponibles dans les boutiques de la conserverie pour 10,90 euros par lot de 3 boites (cette boite m’a été offerte). Comme le nom l’indique, ces sardines sont à réchauffer avant de passer à table (elles sont bien sur cuites).

20160925_115241Nous pouvons déduire de la DLC et du millésime qu’il s’agit d’une pêche d’août 2013 : donc, des sardines ayant bonifiées 3 ans en boite. Je dis « bonifier » mais j’ignore totalement avant cette dégustation si les sardines profitent autant du vieillissement dans du beurre que dans de l’huile.

20160925_115855

Une belle boite bien plein…  il faut avouer que ces beaux poissons argentés présentent très bien. La préparation est traditionnelle : des sardines fraiches mises en boite à la main. Le résultat est visible sur la photo (vous trouverez le process de la Belle-Iloise sur leur site).

20160925_120454Une fois retournées suite au démoulage, les sardines sont bien moins jolies (photo dans le four).

Et c’est parti pour 7 minutes au four, à 180°C ! Notez qu’il est possible de les faire bien plus vite à la poêle ou au micro-ondes … mais j’ai préféré le four : j’apprécie les modes de cuisson lent pour le poisson.

En bouche, ces sardines sont très moelleuses. Je ne sais pas si le vieillissement (3 ans) a eu un effet, mais le fait est qu’elles ont vraiment le goût du beurre dans leur chaire. Le citron est très discret, juste suffisant pour relever l’ensemble.

Ces sardines, du coup, sont peu adaptées pour votre régime sans cholestérol… mais elles sont très bonnes. De plus, c’est vraiment différent des sardines à l’huile : je vous recommande d’essayer cette recette un jour.

Ma note 100% subjective : 4/5
Voir la liste de nos dégustations

[La Compagnie Bretonne du Poisson] Sardines à l’huile de colza et au fenouil grillé – 3 ans d’âge

Année de dégustation : 2016

20160221_183754

Cette boite est la variation saisonnière 2013 de la Compagnie Bretonne du Poisson. Elle n’est plus en vente sur leur site et je ne peux donc vous fournir un lien. Je l’ai achetée pour ma part sur le site de Sardines Pirates pour 3.90 euros, du haut de gamme donc.

20160221_183825

Nous voyons qu’il s’agit d’une pêche d’août (déduction de la DLC) 2013 du bien connu War Roag IV : ces sardines font l’objet d’une traçabilité complète. Elles ont été travaillées à la main et cuites à l’huile.

20160221_183922

A l’ouverture, la boite est bien pleine de sardines en état variable, mais, au pire, peu abimées. Les graines de fenouil sont, en grand nombre, sous les sardines.

En bouche, la chaire de ces sardines de 2013 fond littéralement sous le palais révélant le gout si particulier du fenouil à chaque bouchée. Le choix d’une huile neutre (de colza) est idéal, les arômes fruités de l’huile d’olive n’auraient pas été à leur place ici. Ainsi, le fenouil domine nettement. Pour ma part, j’aime beaucoup cet arôme et il faudra évidemment être amateur pour apprécier cette boite. Le fenouil se marie magnifiquement avec les sardines, plaçant cette boite dans mes favorites. J’ai terminé mes dernières bouchées avec un pure malt écossais de 14 ans d’âge vieilli en fut de chêne : le couple était bien assorti, malgré la puissance du breuvage. J’ai encore 5 boites dans mon placard… je ne sais pas si le stock ne va pas être un peu juste pour y revenir dans quelques années !

coeur_sans_sardine   Ma note 100% subjective : 5/5 (coup de cœur de l’auteur)
Voir la liste de nos dégustations

 

[La Belle Iloise] Sardines à l’huile de Tournesol – 3 ans d’age

Année de dégustation : 2015

20151218_132728Les sardines à l’huile de Tournesol La Belle Iloise sont disponibles sur le site de la conserverie pour 2.62 euros la boite.

20151218_132756Il s’agit d’une pêche de 2012, certainement d’août au vue de la DLC. Comme toujours chez La Belle Iloise, les sardines sont fraiches, cuites à l’huile et mises en boite manuellement.

20151218_132904

La mise en boite est loin d’être impeccable, cela en est même étonnant de la part de cette conserverie tant les sardines sont peu brillantes et abimées. Peut-être un effet du vieillissement.

Ce qui est encore plus surprenant est que la texture est peu moelleuse, l’arrête centrale ressort nettement et est dure. Pour des sardines âgées de 3 ans et demi, c’est très surprenant : comme si l’huile de tournesol n’agissait pas sur la sardine de la même façon que l’huile d’olive ! Côté gout, il y a pas mal d’arômes en bouche pour une préparation à l’huile de tournesol, le goût est bien marqué, sans que je parvienne à le définir. La texture peu fondante fait que je ne renouvellerai pas la garde de sardine à l’huile de tournesol !
 
 
20151218_132921

J’ai comparé deux millésimes de sardines à l’huile de tournesol : à gauche nos sardines de 2012 (âgées de 3 ans) et à droite celles de 2014 (âgées d’un an). Côté mise en boite, le verdict est évident : celles de 2014 sont bien plus appétissantes. En bouche, les deux produits sont assez différents : les sardines de 2012 sont peu fondantes et ont beaucoup d’arômes, alors que celles de 2014 sont très fondantes et un goût peu prononcé, très doux. Étonnant.

20151218_134600La boite de 2012 a un petit peu moins d’huile que celle de 2014. Mais ce qui frappe surtout est que l’huile a la même teinte malgré des années de garde différente. Nous avions pu voir qu’avec l’huile d’olive des sardines (bien) plus âgées avaient assombries l’huile d’olive : ici ce n’est pas le cas. Comme si le mélange avec la sardine s’opérait moins bien avec l’huile de tournesol…

 

Ma note 100% subjective : 3/5

Voir la liste de nos dégustations