[Les Mouettes d’Arvor] Sardines à l’huile d’olive vierge extra – Festival Cornouaille Kemper 2014 – 5 ans d’age

Année de dégustation : 2019

J’ai ouvert il y a peu de temps la boite pour le festival Cornouaille 2014. Ces sardines sont produites par Gonidec sous la marque Les Mouettes d’Arvor.

Ces sardines sont cuites à l’huile, travaillées et mises en boite à la main.

La deadline est de 10 ans sur ces boites de garde. Il s’agit donc d’une pêche de 2014. Il n’y a pas d’information de traçabilité.

Cette boite contient 4 grosses sardines en bon état. J’ai ouvert une autre boite similaire peu après contenant elle 6 petites sardines. Il reste peu de vide.

En bouche, les sardines sont moyennement moelleuses et ont assez peu de goût. L’huile d’olive est relativement fruitée. Pourtant, les sardines ont peu profité des 5 années de proximité avec elle. Dommage.

Ma note 100% subjective : 2.5/5
Voir la liste de nos dégustations

[Les Mouettes d’Arvor] Sardines aux tomates séchées et à l’huile d’olive vierge extra – 5 ans d’age

Année de dégustation : 2019

J’ouvre aujourd’hui une boite de sardines aux tomates séchées et à l’huile d’olive vierge extra des Mouettes d’Arvor (conserverie Gonidec). J’avais dégusté une première fois cette boite il y a 3 ans (lire la dégustation). Ce sardines sont vendues 2.88 euros sur le site de la conserverie.

Préparées et mises en boite à la main, ces sardines sont issues d’une pêche dans la saison (ce que la DLC en juin semble confirmer) et cuites à l’huile.

On retrouve le conservateur E223 (Métabisulfite de sodium, Pyrosulfite de sodium) dont j’avais parlé lors de la dernière dégustation. Il s’agit d’un produit de synthèse pouvant créer des réactions allergiques. Il est autorisé en bio. Reste que je ne vois pas trop l’intérêt d’un conservateur dans une boite de conserve.

Les sardines sont dans un état correct et la boite contient un peu de vide. Les tomates séchées sont en fait une purée de tomates.

En bouche, la chaire est plutôt ferme. Le goût du poisson s’est bien marié avec la tomate (qui n’a pas un goût de concentré) et le piment (très doux mais présent). Les arômes de l’huile d’olive sont masquées. Ces sardines ne sont pas mauvaises du tout après 5 ans en boite et le prix est somme toute raisonnable.

Ma note 100% subjective : 3/5 (- 0,5 à cause des conservateurs)

Voir la liste de nos dégustations

 

[Les Mouettes d’Arvor] Sardines à l’huile d’olive vierge extra – Ville Bleue – Millésime 2014 – 5 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Nous ouvrons aujourd’hui des sardines à l’huile d’olive vierge extra Vile Bleue de 2014 des Mouettes d’Arvor (conserverie Gonidec). Cette boite millésimée est illustrée par Patrick Cudennec. La version 2017 est vendue 3.80 euros sur le site de la conserverie.

Ces sardines ont une DLC de 10 ans, jusqu’en 2024. Elles ont été pêchées en 2014. Rien n’est indiqué sur l’origine du poisson. Elles sont mises en boite de façon traditionnelle (bretonne) : sardines fraiches, préparées à la main et cuites à l’huile.

Malgré quelques vides, le travail de mise en boite est de qualité : les sardines présentent leur côté argenté et sont en bon état. L’huile d’olive est curieusement un peu trouble au fond de la boite.

En bouche, la chaire se dissout contre le palais. L’huile d’olive apporte de l’amertume et de la minéralité plutôt que la rondeur du fruité. Les sardines se sont gorgées d’huile d’olive. Le goût du poisson est bien présent et confondu avec celui de l’huile. J’aurai préféré une huile plus fruitée, celle-ci est un peu sèche à mon goût !

Ma note 100% subjective : 4/5
Voir la liste de nos dégustations

[La Belle-Iloise] Sardines à l’huile d’olive et aux poivres verts – 5 ans d’age

Année de dégustation : 2019

J’ouvre une nouvelle boite de sardines à l’huile d’olive et aux poivres verts de La Belle-Iloise. J’avais déjà dégusté ces sardines il y a 4 ans (voir la dégustation ici). La Belle-Iloise est une importante conserverie bretonne qui dispose d’un réseau de boutiques dans toute la France.

Il s’agit d’une préparation traditionnelle bretonne : poissons frais travaillés à la main et cuit dans l’huile.

Eh oui, la DLC est maintenant dépassée…ces sardines ont certainement été pêchées en septembre 2014 (en fin de saison).

 

Les sardines sont plutôt en bon état et présentent leur face argentée.

En bouche, les sardines se désagrègent mais elles sont vraiment fondantes. L’arôme du poivre ressort nettement. Le goût de la chaire des sardines et le fruité de l’huile d’olive sont pourtant bien présents. Avec leurs 5 années en boite, les différents ingrédients se sont imprégnés les uns et les autres de leurs arômes. L’huile est excellente ainsi aromatisée au poivre. Ces sardines ont gagné à être conservées par rapport à ma précédente dégustation de 2015 qui m’avait laissé sur ma faim.

Ma note 100% subjective : 4,5/5

Voir la liste de nos dégustations