[Conservas de Pescados – Briosa] Sardinhas (petingas) em Azeite de Oliveira – Gourmet – 3 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Je déguste aujourd’hui une boite de sardines à l’huile d’olive Briosa marque de la Conservas de Pescados et achetées sur le site du comptoir du Portugal pour 3,90 euros.

Avec une DLC en 2021, on peut supposer que la pêche a été faite en 2016, soit il y a trois ans (le jour et le mois n’ont pas de signification).

Ce film montre le processus de production à la Conservas de Pescados, située proche de Porto, qui commercialise la marque Briosa. Les sardines sont a priori cuites dans les boites après un remplissage à la main. Cette conserverie fait valoir sur son site une préparation traditionnelle.

Les 8 petites sardines sont en assez bon état. Il y a un peu de vide dans cette boite.

En bouche, elles sont plutôt fermes mais ce n’est pas gênant pour des petites sardines. L’huile d’olive possède un fruité léger mais agréable dont les sardines ont pris le goût. Ces petites sardines s’avalent facilement et la boite est rapidement vide même si ce ne sont pas les meilleures que j’ai pu déguster.

Ma note 100% subjective : 3,5/5
Voir la liste de nos dégustations

[La Rose – Conserverie Ramirez] Sardinhas em Azeite de oliveira – Sardines à l’huile d’olive – 3 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Cette boite est vendue sous la marque La Rose et produite au Portugal par la conserverie Ramirez. Je me suis procuré cette boite auprès du comptoir du Portugal pour 3.90 euros (du haut de gamme donc).

La conserverie Ramirez commercialise, en plus de sa propre marque et de La Rose, également les marques Cocagne et Berthe. Vous trouverez sur la site de la conserverie (entièrement en français) un descriptif (commercial) de l’histoire de l’entreprise Ramirez.

Le nouveau site de production de la conserverie, ci-dessus, est équipé pour protéger l’environnement (récupération eau de pluie, panneau solaire…).

Le taux de sel est très bas (0,55g, alors qu’il est plus souvent à 1g) : un bon point diététique.

La DLC est en 2021, ce qui nous fait probablement une pêche et une mise en boite courant 2016.

Les sardines sont argentées et en très bon état et la boite est bien pleine.

En bouche, elles sont très moelleuses mais se désagrègent quelque peu. L’huile d’olive est discrète et possède un léger fruité. Elle laisse en fait toute sa place aux poissons : les sardines sont en effet  goûteuses à souhait, révélant à chaque bouchée le goût de leur chaire. Le faible taux de sel ne gêne pas du tout : le goût est bel et bien là. J’avoue que je préfère les sardines où les arômes d’huile d’olive sont plus présents, mais cette boite est d’une incontestable qualité et je l’ai saucé jusqu’à la dernière goutte d’huile.

Ma note 100% subjective : 4/5
Voir la liste de nos dégustations

[Lucas] Sardines à l’huile d’olive et à la tomate. Sardinhas – Portuguesas em azeite de oliveira e tomate – 3 ans d’age

Année de dégustation : 2018

La conserverie Luças produit ces sardines au Portugal à Matosinhos près de Porto depuis 1896. J’ai n’ai pas trouvé sur leur site de sardines à l’huile d’olive… peut-être n’en font-il plus ?

La boite m’a été offerte par le comptoir du Portugal (allez voir la page, elle vous donnera plein d’informations sur la conserverie) où elles sont vendues 3.90 euros. Merci !

Petit préalable : je vous préviens tout de suite, je ne suis pas amateur de sardines à la tomate.

Ces sardines ont une DLC en 2020 (la date du 31/12 n’indique rien) et a donc 3 ans d’age, si la DLC de 5 ans courante au Portugal est respectée ici aussi (pêche de 2015).

Côté ingrédients, tout est dans le titre ou presque : sardines, huile d’olive et tomates. La composition est étonnante du fait de la faible quantité de sel : 0.33g par 100g. Les sardines sont en général plutôt autour de 1g pour 100g. Du point de vue diététique, c’est un bon point.

Il s’agit d’une boite en métal léger, emballé comme cela se fait souvent au Portugal dans du papier et du plastique (j’ai fait la plupart des photos après avoir enlevé le plastique).

La mise en boite est moins que moyenne : la boite est bien remplie mais les 6 sardines sont en assez mauvais état. Il n’y a pas de tomates à proprement parlé dans la boite : il s’agit je pense de concentré.

En bouche, la chaire est plutôt ferme. Le goût de concentré de tomates n’écrase pas celui de la sardine. L’huile d’olive est difficilement perceptible. Les arômes du poisson dominent en fait largement. Après une bouchée, reste en bouche un curieux et long goût iodé. Je dis curieux au vu de la concentration en sel annoncée sur la boite. Ce n’est pas ces Luças qui vont me réconcilier avec les sardines à la tomate.

Ma note 100% subjective : 2,5/5
Voir la liste de nos dégustations