[La Gondola] Sardinhas em tomate bio – Sardines aux tomates bio

Année de dégustation : 2019

Ces sardines La Gondola (je n’ai pas trouvé la boite sur la site) aux tomates bio m’ont été offertes. Elles sont fabriquées au Portugal par la conserverie située à proximité de Porto.

L’eau est le deuxième ingrédient dans la boite.

Ces sardines ont surement été pêchées l’an dernier au vue de la DLC. Il n’y a pas information sur l’origine du poisson.

La mise en boite n’est pas formidable : les sardines sont abimées et sombres.

En bouche, la chaire est ferme. Les sardines ont peu de goût si ce n’est celui de la sauce tomate. La sauce tomate est plutôt bonne, l’huile d’olive l’aromatise un peu. L’ensemble est quand même bien fade, la présence de l’eau accentue cet effet. Je ne suis pas amateur de sardines à la tomate, d’où la note un peu rude.

Ma note 100% subjective : 1/5
Voir la liste de nos dégustations

 

[La sélection des comptoirs] Sardines à l’huile d’olive vierge extra et au citron bio

Année de dégustation : 2019

Ces sardines à l’huile d’olive vierge extra et au citron bio sont commercialisées sous la marque « La sélection des comptoirs » par Les comptoirs de la bio. Elles sont vendues moins de 3 euros. L’huile et le citron sont certifiés FR BIO-10.

La préparation du poisson et sa mise en boite sont manuelles.
La quantité de sel est réduite : 0.58g. Avec le citron, il est de toute façon peu utile gustativement.

Cette pastille indique l’origine de la boite. Un petit tour sur eucode.info permet de découvrir qu’elle est produite par Capitaine Cook dans le Finistère (groupe Intermarché).

 

Les sardines sont plutôt sombres et abimées par endroit. Elles reposent sur un vrai zeste de citron.

En bouche, elles ne sont ni fondantes, ni fermes : elles sont tendres (donc pas gorgées d’huile). Le goût du citron domine très largement, suivi de très loin par le fruité de l’huile d’olive et il faut vraiment chercher pour avoir les arômes de la chaire du poisson. Je n’apprécie guère les sardines au citron car il écrase tous les arômes. Cette boite ne fait pas exception. Pour le reste et pour ce prix (c’est du bio), si vous aimez le citron, pourquoi pas.

Ma note 100% subjective : 2,5/5
Voir la liste de nos dégustations

 

[La Compagnie Bretonne du Poisson] Sardines à l’huile d’olive vierge extra bio – millésime 2013 – 6 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Voici donc une boite de sardines à l’huile d’olive vierge extra bio de La compagnie bretonne du poisson millésime 2013. Oui elle a passé quelques années dans mon placard !

Elle est magnifiquement illustrée par un navire « à la Rothko »… enfin moi j’aime beaucoup ! Cette boite m’a été offerte par un proche et je n’ai aucune idée de son prix. Le millésime 2018 est commercialisé sur le site de la conserverie à 4.50 euros (nous sommes donc dans le haut de gamme).

La date limite de consommation est dépassée depuis un an et demi. Ces sardines proviennent d’une pêche de 2013 au cœur de la saison (août). Elles ont été préparées traditionnellement à partir de poissons frais travaillés à la main et cuits dans l’huile.

Le beau navire de la boite est l’œuvre de Jean-Yves Le Marc.

Ces sardines viennent de Bretagne du port de Sant-Guénolé dans le Finistère.

La mise en boite est loin d’être impeccable avec des sardines abimées et un peu sombres. Néanmoins, après 6 ans en boite, elles ont peut-être mal vécues les retournements successifs…

En bouche, ces sardines ont un moelleux incroyable. L’arrête centrale a évidemment disparue et elle fonde entre la langue et le palais sans jamais se désagréger. Elles sont confies de gras. Les arômes de la chaire du poisson sont bien présents, soutenus par ceux d’une huile d’olive très fruitée. Un régal

Ma note 100% subjective : 4,5/5
Voir la liste de nos dégustations

 

[La Guildive] Petites sardines à l’huile d’olive biologique

Année de dégustation : 2019

Les petites sardines à l’huile biologique La Guildive sont disponibles sur le site de la boutique pour 5.60 euros. Je les ai pour ma part achetées en boutique bio. Il s’agit d’un produit « très haut de gamme », tout du moins par son prix !

La Guildive est plutôt orientée jambon ibérique à l’origine. L’entreprise nous gratifie également ici de sardines espagnoles.

Les sardines viennent d’Atlantique Nord (FAO 27) et de Méditerranée (FAO 37). Elles sont mises en boite en Espagne.

Avec une DLC en 2023, on peut extrapoler une pêche en… je n’en ai aucune idée en fait !

Ces informations sont inutilisables et nous n’en saurons pas plus sur ces sardines précises (date de pêche, lieu de pêche…).

La boite est composée d’un métal vraiment épais. La mise en boite est impeccable… au dessus ! En dessous, les sardines sont abimées.

En bouche, ce qui frappe en premier est le goût salé (qui se rapproche plus de celui du sel ajouté que de la mer). Il y en a 1.2gr pour 100gr, environ 20% de plus qu’habituellement. Apparaissent ensuite les goût fruité de l’huile d’olive et de la chaire de poisson. Les sardines sont un peu fermes en bouche (elles sont jeunes), ce qui n’est pas un problème pour de petites sardines. Parfaites pour un apéritif, ces sardines sont bonnes mais tout de même bien cher…

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations

 

 

[Ortiz] Sardines à l’huile d’olive bio – Sardinas en Aceite de Oliva Ecologico

Année de dégustation : 2019

 

Ces sardines à l’huile d’olive bio Ortiz ont été achetées dans une boutique bio pour un peu moins de 5 euros (pour 140 gr en poids net contre 100g dans les boites de sardines classiques).

Ces sardines sont préparées à l’ancienne : tout est fait à la main et les sardines sont cuites dans l’huile. Elles contiennent moins de sel que les 1g habituel (0.7g). La certification bio est réalisée par un organisme dénommé ENEEK.

La DLC donne 2024, ce qui ne nous dira pas grand chose sur l’année de production.

Vous le voyez sur les photos, les sardines sont en très bon état, même une fois déposées dans l’assiette.

Ces sardines sont tendres et déjà un peu confites. L’huile d’olive a un arôme fruité très agréable. L’ensemble a très bon goût. Elles me rappellent beaucoup les sardines à l’huile d’olive en conserve d’Ortiz dégustées en 2016 : des produits très soignés et de très bonne qualité.

 

coeur_sans_sardine  Ma note 100% subjective : 5/5 (coup de cœur de l’auteur)
Voir la liste de nos dégustations

[Pain de Mer] [Pan Do Mar] Sardines à l’huile d’olive biologique

Année de dégustation : 2018

Ces sardines à l’huile d’olive bio Pan Do Mar sont distribués en France par Accent Bio. Je les ai achetées dans une boutique bio lyonnaise pour environ 3.00 euros (je ne sais plus exactement, navré).

La conserverie est espagnole (Conservas Antonio Pérez Lafuente S.A. ou Pan Do Mar) et est située proche de Saint-Jacques de Compostelle.

L’équipe de production (image issue du site de la conserverie)

Pan Do Mar met en avant la soutenabilité de la pêche : les sardines sont comme en Bretagne pêchées à la Bolinche. D’ailleurs les deux boites photographiées contiennent des poissons issus de zones différentes :  la Manche Ouest (Zone FAO 27.VII.e) ou les côtes ibériques (Zone FAO 27.IX.a, voir ce document pour une synthèse). La dégustation concerne la seconde boite. L’origine du poisson est très bien renseignée.

Notons le bon point nutritionnel avec un taux de sel de 0,65g

 

Les certifications d’usage pour le bio et la pêche durable sont indiquées ici.

Je ne comprends rien à la DLC (date de durabilité) sur la conserve … mais pour les sardines, on s’en moque un peu. Il y a une date sur le recto de la boite (01/06/2023), ce qui doit correspondre à une DLC de 5 ans. Il s’agit donc certainement d’une pêche de 2018.

Le site indique que les sardines sont préparées à la main et, plus surprenant, frites dans l’huile d’olive bio : « … frites et conditionnées dans de l´huile d´olive extra vierge de première pression à froid provenant de l´agriculture biologique certifiée.« . Étonnant.

A l’exception de la sardine en premier plan, les sardines sont en bon état.

En bouche, le poisson est moyennement fondant (ce qui est logique pour une pêche de 2018). L’huile est fruitée et possède un goût agréable que les sardines ont commencé à prendre. J’ai apprécié ces sardines responsables que je vais faire vieillir pour y revenir plus tard.

Ma note 100% subjective : 4/5
Voir la liste de nos dégustations

[Phare d’Eckmühl] Sardines au tartare d’algues bio

Année de dégustation : 2018

Les sardines au tartare d’algues bio Phare d’Eckmühl sont en général disponibles dans le réseau « bio ».  Elles sont vendues autour de 4 euros (cette boite m’a été offerte). La marque appartient à Chancerelle (Connétable entre autre) qui produit 30-40 millions de boites de sardines/an.

Ces sardines disposent du label MSC encadrant le principe d’une pêche responsable (même s’il a été parfois critiqué). L’indication bio fait référence à la norme FR-BIO 10. La boite nous informe que 19% des ingrédients d’origine agricole sont bio… ça ne fait pas grand chose de bio dans cette boite !

La conserverie s’engage à pêcher « au cœur de la saison » du poisson au large des côtes bretonnes ou anglaises. Les sardines sont préparées à l’ancienne (cuites fraiches à l’huile).

La traçabilité est au rendez-vous : pêche en Atlantique Nord Est (comme annoncé plus haut). Par contre, la date de pêche est absente sur la boite : nous la déduirons donc de la DLC. Cette boite de sardines a une DLC en avril 2022 et je penche donc pour une pêche en 2017 (Chancerelle pratique habituellement une DLC de 5 ans). Si le « 05 » indique « mai », ce n’est pas vraiment le cœur de la saison…

Les sardines sont sombres mais plutôt en bon état en particulier au fond de la boite.

En bouche, ces sardines ne sont guère tendres (pour une pêche de 2017). Le goût est agréable : l’ensemble est bien relevé par les herbes présentes dans la boite et possède un petit goût « marin ». Les arômes du poisson et de l’huile d’olive ne sont pas écrasés par l’accompagnement. La boite aurait peut-être mérité de passer quelques années dans mon placard avant ouverture car je trouve la recette prometteuse.

Ma note 100% subjective : 3,5/5
Voir la liste de nos dégustations

 

[Phare d’Eckmühl] Sardines au piment d’Espelette bio

Année de dégustation : 2017

Cette boite de sardines Le Phare D’Eckmülh au piment d’Espelette Bio est produite par la conserverie Chancerelle. La conserverie est aussi propriétaire entre autres de Connetable et produit 30-40 millions de boites de sardines/an. Il s’agit de la gamme « responsable » de l’industriel : label MSC et ingrédients bio certifiés. Ces sardines sont aisément trouvables en épicerie bio pour 3.50 euros environ.

A l’exception des sardines et du sel, les ingrédients sont d’origine biologique. La préparation est indiquée à l’ancienne, ce qui, en Bretagne signifie que le poisson est préparé frais et cuit à l’huile. Mais pourquoi avoir ajouté du concentré de tomates dans des sardines au piment ? Mystère.

La DLC étant en mai 2020, il s’agit probablement d’une pêche de mai 2015 (Chancerelle pratique habituellement une DLC de 5 ans). L’origine de la pêche est clairement indiqué : Atlantique Nord Est, soit une zone allant de l’Espagne au Groenland et du Groeland jusqu’aux côtés russes. Elle inclut donc les côtés bretonnes certifiées MSC.

La mise en boite est moyenne : on y découvre des poissons quelques peu abimés et peu argentés. La boite contient des petits morceaux de poivrons mais je n’ai pas trouvé de piment entier, comme c’est le cas dans certaines préparations.

En bouche, les sardines s’avèrent peu moelleuses. Le goût dominant est malheureusement celui du concentré de tomates, avec en arrière plan le poivron et le piment qui se révèle sur la fin. L’huile d’olive est complètement absente gustativement. Rien de formidable donc pour ces sardines qui se distinguent surtout par leur préoccupation environnementale.

Ma note 100% subjective : 2,5/5
Voir la liste de nos dégustations

 

[Phare d’Eckmühl] Sardines à l’huile d’olive vierge extra bio et au citron bio à teneur réduite en sel

Année de dégustation : 2017

La gamme Phare d’Eckmühl est la favorite des boutiques bio. La marque appartient à Chancerelle (Connétable entre autre) qui produit 30-40 millions de boites de sardines/an. Elle bénéficie du label Pêche Durable MSC et d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Ces sardines à l’huile d’olive vierge extra bio et au citron bio à teneur réduite en sel sont facilement trouvables dans le réseau bio pour 3.50 euros environ.

La différence entre ces sardines et celles dégustées il y a peu de temps (les sardines à l’huile d’olive vierge extra bio et au citron bio Phare D’Eckmühl) tient uniquement à la teneur en sel : 0.3g ici contre 1g pour les petites sœurs. Eh oui, la sardine est un met salé puisqu’une boite fournit 20% de la quantité de sel quotidienne maximum recommandé par l’OMS (5g).

La date de pêche sur la boite est absente : nous la déduirons donc de la DLC. Cette boite de sardines a une DLC en avril 2020 et je penche donc pour une pêche en 2015 (Chancerelle pratique habituellement une DLC de 5 ans).

Le travail de mise en boite est moyen : des sardines pas spécialement jolies et abimées par endroit.

En bouche, la chaire est ferme et manque vraiment de moelleux. Le citron est très discret, peu acide et peu agressif (cela tombe bien, je l’aime ainsi). Si la première impression en bouche est plutôt fade, les goût du citron et de la sardine se révèlent ensuite. L’huile d’olive possède un fruité léger qui peine pour sa part à donner de l’arôme : dommage. Au final, la faible quantité de sel rend ces sardines intéressantes gustativement : en effet, les arômes sont différents et plus fins que les arômes habituels, sans éblouir vous l’aurez compris. Les labels MSC et Bio parachèvent l’intérêt de ces sardines.

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations

 

[Phare d’Eckmühl] Sardines à l’huile d’olive vierge extra bio et au citron bio

Année de dégustation : 2017

La gamme Phare d’Eckmühl est la favorite des boutiques bio. La marque appartient à Chancerelle (Connétable entre autre) qui produit 30-40 millions de boites de sardines/an. Elle bénéficie du label Pêche Durable MSC et d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Les sardines à l’huile d’olive vierge extra bio et au citron bio sont facilement trouvables dans le réseau bio pour 3.50 euros environ.

Selon le site, les sardines sont préparées à l’ancienne, cuites dans une huile de tournesol bio et emboitées à la main.

Le controversé label MSC (créé par WWF et Unilever) implique un usage de la Bolinche pour les pêcheries bretonnes labellisées. Le label vise une pêche durable du point de vue de la ressource. La Bolinche est une technique de pêche où le poisson est capturé par des filets qui entourent le banc de sardines (voir vidéo ci-dessous) et limitent les prises.

Indiquer une date de pêche sur la boite aurait pu permettre de la connaitre avec précision, mais en l’absence nous la déduirons de la DLC. Cette boite de sardines a une DLC en octobre 2020 et je penche donc pour une pêche en 2015 (Chancerelle pratique habituellement une DLC de 5 ans).

Du vide dans la boite et des sardines abimées et en partie ternes : la mise en boite n’est pas formidable.

En bouche, les sardines sont plutôt moelleuses, mais pas encore assez. Une vraie rondelle de citron trône au fond de la boite. Le goût de citron confit est largement dominant. Vous le savez, je n’aime guère les sardines au citron car je trouve que ce dernier écrase l’ensemble des arômes. Ici, la recette ne fait pas exception même si l’amertume de l’huile d’olive parvient à percer.

La boite ne présente donc rien d’extraordinaire sur le plan gastronomique, mais l’on saluera les efforts en matière de labellisation (MSC et Bio).

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations