[La Compagnie Bretonne du Poisson] Sardines à l’huile d’olive vierge extra bio – millésime 2013 – 6 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Voici donc une boite de sardines à l’huile d’olive vierge extra bio de La compagnie bretonne du poisson millésime 2013. Oui elle a passé quelques années dans mon placard !

Elle est magnifiquement illustrée par un navire « à la Rothko »… enfin moi j’aime beaucoup ! Cette boite m’a été offerte par un proche et je n’ai aucune idée de son prix. Le millésime 2018 est commercialisé sur le site de la conserverie à 4.50 euros (nous sommes donc dans le haut de gamme).

La date limite de consommation est dépassée depuis un an et demi. Ces sardines proviennent d’une pêche de 2013 au cœur de la saison (août). Elles ont été préparées traditionnellement à partir de poissons frais travaillés à la main et cuits dans l’huile.

Le beau navire de la boite est l’œuvre de Jean-Yves Le Marc.

Ces sardines viennent de Bretagne du port de Sant-Guénolé dans le Finistère.

La mise en boite est loin d’être impeccable avec des sardines abimées et un peu sombres. Néanmoins, après 6 ans en boite, elles ont peut-être mal vécues les retournements successifs…

En bouche, ces sardines ont un moelleux incroyable. L’arrête centrale a évidemment disparue et elle fonde entre la langue et le palais sans jamais se désagréger. Elles sont confies de gras. Les arômes de la chaire du poisson sont bien présents, soutenus par ceux d’une huile d’olive très fruitée. Un régal

Ma note 100% subjective : 4,5/5
Voir la liste de nos dégustations

 

[La Compagnie Bretonne] Sardines à l’huile de colza et vadouvan

Année de dégustation : 2018

Voici donc la recette 2017 de la Compagnie Bretonne (ex « du Poisson ») : des sardines à l’huile de colza et  vadouvan (4.30 euros sur leur site) que j’ai achetée pour ma part à La Petite Chaloupe à Paris (boutique spécialisée dans les sardines et conserves de poisson). Le vandouvan est un mélange d’épices indien, quoique issu d’une colonne française (Pondichéry).

Ces sardines sont préparées traditionnellement (Bretagne) : travaillées à la main, elles sont ensuite cuites à l’huile et emboitées manuellement. Il s’agit d’une pêche de septembre (déduite la DLC) 2017 du War Roag IV. L’information sur la provenance des sardines est excellente à la Compagnie Bretonne depuis toujours.

A l’intérieur, les sardines sont quelque peu abimées. L’huile d’olive est très jaune, sans doute naturellement mais aussi du fait des épices. L’odeur qui domine est celle d’oignons confits. Les épices sont au fond de la boite, des graines diverses (sésame, moutarde)et d’autres que je n’ai pas identifiées.

En bouche, les sardines sont très fondantes malgré leur jeune age. Le goût est assez marqué par les oignons (ou les échalotes mais je penche pour des oignons) confits, les autres épices venant derrière avec un goût se rapprochant du curry. L’huile de colza ne ressort guère (ce qui explique le choix d’une huile neutre). J’avoue que je ne suis pas sous le charme de cette nouvelle recette même si le produit est de qualité. Une question de goût.

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations