[La Quiberonnaise] Sardines à l’huile d’olive – Pêche du Marisi – 2005 – 12 ans d’age

Année de dégustation : 2018

Nous dégustons aujourd’hui une boite de sardines La Quiberonnaise à l’huile d’olive que l’on m’a offerte. Du classique…

Du classique ? Non ! Celle-ci a été pêchée en 2005 et a donc accumulé 12 ans de bonification en boite aujourd’hui. Il s’agit d’une pêche de début juin, soit réalisée en début de saison de pêche. La DLC est largement dépassée puisque la boite devait être consommée en septembre 2009 !

Il s’agit d’une préparation traditionnelle comme toujours dans cette conserverie. Le poisson est travaillé frais et cuit à l’huile.

La boite contient 6 sardines plutôt petites en bon état et joliment argentées. Il y a un petit espace vide à l’avant.

Je l’ai dégusté simplement : juste avec du pain pour éventuellement saucer l’huile.

En bouche, ces sardines sont incroyablement fondantes : inutile de mâcher, elles se dissolvent contre le palais libérant un déluge de gras et de saveurs. Les sardines ont absorbé l’huile d’olive et sont théoriquement complémentent confites déjà depuis quelques années. Elles ont un goût fruité très prononcées tout à fait délicieux.

L’huile d’olive est quasiment orange. Les sardines ont diffusé leurs arômes à l’huile dont un goût salé assez prononcé. Les sardines restent bien meilleures à déguster que l’huile, mais je ne me ferais pas prier pour la saucer avec mes deux tranches de pain !

Voilà terminée cette centième dégustation : il n’y avait pas beaucoup de suspens sur sa qualité… mais j’ai été comblé.

 

coeur_sans_sardine   Ma note 100% subjective : 5/5 (coup de cœur de l’auteur)
Voir la liste de nos dégustations

 

 

[La Quiberonnaise] Sardines à l’huile d’olive – Pierres Noires – 4 ans d’âge

Date de dégustation : 2017

Parfois, on a besoin de se faire un petit plaisir. Ce fut pour moi le cas aujourd’hui. Cette série limitée de la Quiberonnaise est une boite de sardines à l’huile d’olive millésime 2013. Elles sont dans mon placard depuis deux ans, où elles tournent régulièrement de côté. Elles sont aujourd’hui à 9,00 euros sur le site de la boutique Penn Sardin. Le prix est élevé, mais c’est une boite de collection. La Quiberonnaise a réalisé une série de boites avec des phares sous la houle.

Ces sardines sont préparées selon la tradition bretonne comme toujours chez la Quiberonnaise : poissons frais travaillés à la main et cuits à l’huile. La boite aussi est traditionnelle : du bon métal, bien dur.

La pêche est de 2013, au cœur de la saison : août. Parfait.
Oui, la DLC est passée mais c’est la que cela commence à être vraiment bon.

La mise en boite est extrêmement soignée : même les poissons « du dessous » sont en bon état et bien argentés.On remarque une teinte d’ensemble d’avantage sur le marron que le jaune du fait de la longue maturation en boite.

En bouche, les sardines sont fondantes à souhait, elles disparaissent tout simplement entre le palais et la langue. Les arômes de l’huile d’olive sont fruités et peu amer. Les sardines ont bien absorbé l’huile et un feu d’artifice de gras gouteux envahit le palais ! Le goût des sardines a imprégné l’huile d’olive qui se sauce avec plaisir. Un vrai régal.

coeur_sans_sardine   Ma note 100% subjective : 5/5 (coup de cœur de l’auteur)
Voir la liste de nos dégustations

 

[La Quiberonnaise] Sardines à l’huile d’olive 2007 – Yann – 9 ans d’age

Année de dégustation 2016

20160531_122956

Pour fêter la 50e dégustation de ce site, nous allons ouvrir une boite exceptionnelle de La Quiberonnaise, illustrée par Yann et contenant des sardines à l’huile d’olive de 2007? J’ai acheté cette boite chez Penn Sardin à 10 euros (enfin pour être précis, on me l’a achetée).

20160531_123013

Cette boite de La Quiberonnaise est traditionnellement préparée : découpe puis emboitage manuels, en passant par une cuisson à l’huile de poissons frais. La particularité de la boite est son age : ces sardines ont passé 9 ans dans l’huile d’olive. La DLC nous indique surement le date de pêche :  début mai 2007. Elle est largement dépassée !

20160531_123045

Il n’y a pas moins de 8 sardines en état variable dans cette boite, plutôt bien remplie.

Ces petites sardines sont très fondantes en bouche, gorgées d’une huile d’olive assez neutre mais plutôt douce, avec une pointe d’amertume. Si les sardines ont quelque peu diffusé leur gout à l’huile, elles ont surtout absorbé l’huile et son gout. Le résultat est délicieux, la chaire du poisson a gagné un gout plus doux et complexe que d’habitude.

J’ai vidé toute la boite, huile comprise ! Néanmoins, j’étais resté sur un souvenir encore plus agréable avec une autre boite de sardines à l’huile d’olive de 2007 de La Quiberonnaise. Ces dernières étaient bien plus grosses (elles étaient pêchées en juillet). Les petites sardines me semblent ainsi moins bien profiter du vieillissement. Une hypothèse qu’il faudra confirmer.

Ma note 100% subjective : 4,5/5
Voir la liste de nos dégustations

 

Bonne année 2016 !

20151224_225136

Je vous souhaite une très bonne année 2016 et un bon réveillon de fin d’année.

Comme vous pouvez le voir sur la photographie, ma famille a compris que j’adore les sardines et mes cadeaux de Noël ont pris un air très marin cette année ! Avec des boites de la Belle-Iloise, de la Quiberonnaise et des Mouettes d’Arvor, la qualité est au rendez-vous.

Ce sera autant de dégustations à faire partager en 2016 !

[La Quiberonnaise] Sardines au vin blanc et aux aromates

Année de dégustation : 2015

20151207_115717Que se cache-t-il derrière cette très belle boite de la Quiberonnaise (suivez le lien pour en connaitre l’histoire) ? Inspirée du Bar de la Marine de Quiberon, elle accueille logiquement des sardines au vin blanc ! La boite est vendue sur le site par lot de 5 pour 3.80 la boite. Un produit haut de gamme donc.

20151207_115735Le verso de la boite est un classique de la Quiberonnaise. La préparation à l’ancienne fait référence à des sardines fraiches cuites à l’huile. Le verso indique le Millésime : 2014. Il s’agit ainsi certainement d’une pêche de juin 2014 au vue de la DLC.

20151207_115806La boite est très bien remplie de sardines quasi-intactes, à la main sans aucun doute comme toujours dans cette conserverie de qualité. Les aromates sont bien naturels : vous trouverez dessous une belle rondelle de citron, un piment, une rondelle de cornichon, un morceau de carotte, une feuille de laurier et même un beau clou de girofle : il s’agit de toute évidence d’un produit de composants de qualité. Le contrat est donc rempli côté préparation est mise en boite, vous en aurez pour votre argent.

En bouche les sardines au vin blanc fondent sous le palais mais pas comme les sardines à l’huile : pour comparer, imaginez la différence entre une tartine ayant absorbé le gras du beurre et une tartine ayant absorbé un liquide non gras comme de l’eau… le fondant du gras est bien plus plaisant ! Côté gout, le piment et le poivre dominent, rendant la préparation assez forte et écrasant fortement les autres aromates. Je trouve le mariage vin blanc et épices forts (poivre et piment) curieux et j’avoue ne pas avoir beaucoup apprécié ces sardines, même accompagnées de pain, salade (sans sauce) et tomates.

Je ne retiendrais finalement que la boite, magnifique, et oublierai je pense assez vite son contenu, certes de qualité, mais pas à mon gout.

Ma note 100% subjective : 2,5/5

Voir la liste de nos dégustations

[La Quiberonnaise] Sardines à l’huile d’olive vierge extra – 8 ans d’age

Année de dégustation : 2015

20151105_121552

La Quiberonnaise propose les – aujourd’hui- classiques sardines à l’huile d’olive vierge extra à 3.80 euros. A ce tarif, nous sommes donc dans le haut de gamme. La boite d’aujourd’hui est particulière : regardez bien la photo ci-dessous.

20151105_121412

Cette boite a la particularité d’être un millésime de 2007, donc contenant des sardines âgées de 8 ans. Son contenu a était pêché au cœur de la saison et elle a été conservée quelques années dans un placard. Je me lance avec cette boite dans la dégustation de sardines périmées !

20151105_121513

Les sardines sont belles et argentées, légèrement abimées mais il s’agit là d’un superbe travail qui donne l’eau à la bouche. Comme toujours chez la Quiberonnaise, il s’agit d’une cuisson à l’huile de sardines fraiches et d’une mise en boite manuelle.

Les sardines fondent littéralement sous la langue. L’huile d’olive révèle des arômes fruités à chaque bouchée. Les sardines ont un gout très doux, peu « poissonneux ». Si le gras « c’est la vie », ces sardines sont pleine de vie ! Un véritable régal.

20151105_121654

Cette dégustation a été réalisée simultanément à la dégustation d’une boite de sardines similaire mais plus récente. A gauche, la boite de 2014 et à droite celle de 2007. La travail de mise en boite est de qualité et très similaire pour les deux boites prouvant la constance de La Quiberonnaise en la matière. Le fumet est également identique. On constate que l’huile d’olive de la boite la plus ancienne est plus sombre : c’est une caractéristique des boites anciennes.

Les différences sont bien plus nettes en bouche : les sardines de 2007 sont très nettement plus fondantes et leur gout bien plus fruitées que celles de 2014.

coeur_sans_sardine    Ma note 100% subjective : 5/5 (coup de cœur de l’auteur)

Voir la liste de nos dégustations

[La Quiberonnaise] Sardines à l’huile d’olive vierge extra

Année de dégustation : 2015

20151105_121552

La Quiberonnaise propose les – aujourd’hui- classiques sardines à l’huile d’olive vierge extra à 3.80 euros. Nous sommes donc dans le haut de gamme.

20151105_121535

Il s’agit ici d’une pêche de début juin 2014. Comme toujours chez la Quiberonnaise, il s’agit d’une cuisson à l’huile de sardines fraiches et d’une mise en boite manuelle.

20151105_121620

Les sardines sont belles et argentées, légèrement abimées mais il s’agit là d’un superbe travail qui donne l’eau à la bouche.

Peu fondantes, ses sardines résisteront en bouche. Peut-être est-ce du au fait qu’elles ont été pêchées au printemps. Le goût des sardines est bien présent et celui de l’huile d’olive peu fruité. Cette dernière se révèle en fait curieusement assez neutre. Le résultat est loin des sardines « bonbon » auquel on s’attend souvent pour des sardines à l’huile d’olive, mais néanmoins tout à fait agréable. Une petite déception en bouche néanmoins.

20151105_121654

Cette dégustation a été réalisée simultanément à la dégustation d’une boite de sardines similaire mais plus âgée. A gauche, la boite de 2014 et à droite celle de 2007. La travail de mise en boite est de qualité et très similaire pour les deux boites prouvant la constance de La Quiberonnaise en la matière. Le fumet est également identique. On constate que l’huile d’olive de la boite la plus ancienne est plus sombre : c’est une caractéristique des boites anciennes.

Les différences sont bien plus nettes en bouche : les sardines de 2007 sont très nettement plus fondantes et leur gout bien plus fruitées que celles de 2014.

Ma note 100% subjective : 3,5/5
Voir la liste de nos dégustations

[La Quiberonnaise] Sardines à l’huile d’arachide

Année de dégustation : 2015

20150923_172636_resized

Les sardines à l’huile d’arachide de La Quiberonnaise forment le classique des classiques en matière de sardines bretonnes. La petite boite jaune est caractéristique de la conserverie La Quiberonnaise. Vous la trouverez aisément sur leur site à 16 euros les 5 boites, soit 3.20 la boite.

20150923_193041_resized
La Quiberonnaise produit des conserves de sardines fraiches, frites à l’huile de tournesol, travaillées à la main. L’accompagnement de cette boite millésimée de 2014 est une huile d’arachide. La pêche doit certainement être de juillet si on en croit la DLC et est le fruit du travail des marins du New Look.

20150923_193128_resized

A l’ouverture de la boite, on ne peut que reconnaitre la qualité du travail : les sardines sont en parfait état ou presque, bien brillantes (la photo ne leur rend pas justice) et impeccablement positionnées dans toute la boite, en fer blanc épais. Il s’agit à ce jour ce que j’ai vu de mieux en matière d’emboîtage.

En bouche, le gout est peu fruité du fait de l’huile utilisée, mais la sardine ressort bien d’avantage que dans les préparations à l’huile d’olive. Il n’y a aucun doute sur le fait que ces sardines sont fondantes et gouteuses. Un régal.

20151130_113548

J’ai comparé les sardines à l’huile d’arachide de La Belle Iloise (de 2014) aux sardines à l’huile d’arachide de La Quiberonnaise (de 2015). La différence d’age rend cette comparaison plutôt hasardeuse, comme nous allons le voir. Visuellement, il s’agit dans les deux cas d’un travail remarquable. Les sardines de La Belle Iloise sont plus moelleuses mais également plus anciennes. Sur le plan gustatif, les deux produits sont très similaires, avec un léger avantage aux sardines de La Belle Iloise, un peu plus confites. On le voit, les produits sont tous les deux de grande qualité et je pense pouvoir uniquement conclure que les garder un an dans son placard est une bonne chose !

Ma note 100% subjective : 4,5/5
Voir la liste de nos dégustations