[Fish4Ever] Sardines pimentées aux tomates séchées et olives biologiques

Année de dégustation : 2019

Ces sardines pimentées aux tomates séchées et olives biologiques sont produites par Fish4ever (entreprise anglaise). Ce bocal m’a été offert à Noël. Il est vendu environ 11 euros pour 154g net : ce qui le classe dans le très haut de gamme en terme de prix.

Ces sardines sont accompagnées d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, certifié par CRAEGA ES-ECO-022-GA (c’est indiqué sur le petit livret gris qui accompagne le bocal).

Fish 4 Ever milite pour une pêche durable non industrielle et s’oppose ainsi au label MSC qui permet la pêche industrielle. La vidéo ci-dessous explique l’engagement en matière de développement durable de la marque.

 

Le fond du bocal donne plusieurs informations : une DLC dont on pourrait déduire une date de pêche, mais je ne m’avancerai pas là-dessus cette fois-ci (voir ci-dessous).

Elle donne également un numéro « This Fish » qui permet une traçabilité du poisson pêché. Saluons la transparence de la conserverie. Qu’est-ce que cela dit pour notre bocal ?

Il s’agit d’une pêche de type « Senne », donc un filet qui encercle le banc de poissons (comme la bolinche). Le site donne un peu plus de détails ici. Elle a été réalisée en septembre 2017 (rien à voir avec la DLC…) et débarquée au Maroc (Laayoune). Certes la méthode n’est pas destructrice pour les fonds marins et doit profiter localement aux pêcheurs, mais il s’agit quand même de poissons importés sur quelques centaines de kilomètres pour être produit en Espagne par une boite anglaise… On sait que l’exportation massive d’une denrée appauvrit les stocks et c’est déjà le cas pour les sardines des côtes du Maroc.

20190116_160626

Côté mise en bocal, les sardines sont en partie abimées. Les ingrédients sont présents en grand nombre : beaucoup de tomates, d’olives et des piments.

En bouche, la chaire, rose, est un peu ferme. Le piment est assez doux. Les tomates, les olives, l’huile fruitée et le piment donnent un bon goût à ces sardines… reste que le goût du poisson est peu présent, ce qui est bien dommage. Les aromates rattrapent bien le coup mais c’est avant tout des sardines que je suis venu chercher !

Je ne sais que penser de cette conserve : il y a un vrai effort de transparence (c’est ce que j’ai vu de mieux)  et une démarche globale de l’entreprise positive, saluée par exemple par Greenpeace (pour le thon). Mais faire venir des sardines du Maroc n’est ni très soutenable environnementalement, ni très souhaitable gustativement. Sans parler du fait qu’elles sont tout de même vendues très chères…

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations

[La Perle des Dieux] Sardines aux 2 olives et romarin – 3 ans d’âge

Année de dégustation : 2016

p1080821

Les sardines aux 2 olives et romarin de la Perle des Dieux sont commercialisées sur leur site à 3,40 euros la boite. J’ai acquiert les miennes dans la jolie boutique Nantaise située dans le superbe passage Pommeraye. La Perle des Dieux est la marque haut de gamme de la conserverie Gendreau (vous trouverez dans la grande distribution la marque Les Dieux voire Gendreau).

p1080822

p1080825

Ces sardines sont logiquement fabriquées en Vendée à Saint Gilles Croix de Vie : la marque s’engage à acheter son poisson dans ce port lors de le saison de pêche et à le travailler frais. La DLC de La Perle des Dieux semblent être de 4 ans : nous avons donc à faire, au moins, à une pêche de 3 ans.

p1080826Du sucre et des protéines de lait dans des sardines ? C’est plutôt curieux. Les oignons sont déshydratés. A ce tarif, j’aurai aimé des ingrédients plus nobles. Par contre, il y a de vraies rondelles d’olive dans la boite. Notez que ces sardines sont à l’huile de colza moins allergène que l’huile d’arachide.

p1080830

La mise en boite est plus que moyenne : les sardines sont bien abimées et peu argentées. Les filets de gras entre les sardines ne mettent pas vraiment l’eau à la bouche.

p1080835

En bouche, le moelleux est correct même si on pourrait s’attendre à mieux vu l’age de la boite. Le goût est agréable : on dirait des sardines au beurre, aromatisées à l’olive. L’huile de colza est neutre et laisse s’exprimer les autre arômes. Le romarin est très discret. Je ne suis guère enthousiaste en fait : tant qu’à faire, je préfère des sardines à l’huile d’olive sur des tartines beurrées par mes soins.

Ma note 100% subjective : 2,5/5
Voir la liste de nos dégustations