[Les Mouettes d’Arvor] Sardines millésime 2015 à l’huile d’olive vierge extra – Ville bleue – 4 ans d’age

Année de dégustation : 2019

La dégustation du jour est une boite « événementielle » de chez Gonidec sous la marque les Mouettes d’Arvor de Sardines à l’huile d’olive vierge extra millésime 2015. Nous avions déjà ouvert une boite similaire de 2014. La version 2017 est vendue 3.80 euros sur le site de la conserverie.

La ville bleue fait référence à Concarneau.

J’aime beaucoup la peinture de Michel Costiou célébrant la mis en boite à la main.

 

Ces sardines ont une DLC de 10 ans, jusqu’en 2025. Elles ont été pêchées en 2015. Rien n’est indiqué sur l’origine du poisson. Elles sont mises en boite de façon traditionnelle (bretonne) : sardines fraiches, préparées à la main et cuites à l’huile.

 

 

Les sardines sont en bon état, sauf une très abimée. Elles présentent une belle face argentée. Un vide est présent à l’avant de la boite.

En bouche, elles sont assez fondantes. L’huile d’olive fruitée et peu amère se marie très bien aux sardines. Leur chaire, rosée, a du goût. Une bonne boite.

Ma note 100% subjective : 4/5
Voir la liste de nos dégustations

[Les Mouettes d’Arvor] Sardines à l’huile d’olive vierge extra – Ville Bleue – Millésime 2014 – 5 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Nous ouvrons aujourd’hui des sardines à l’huile d’olive vierge extra Vile Bleue de 2014 des Mouettes d’Arvor (conserverie Gonidec). Cette boite millésimée est illustrée par Patrick Cudennec. La version 2017 est vendue 3.80 euros sur le site de la conserverie.

Ces sardines ont une DLC de 10 ans, jusqu’en 2024. Elles ont été pêchées en 2014. Rien n’est indiqué sur l’origine du poisson. Elles sont mises en boite de façon traditionnelle (bretonne) : sardines fraiches, préparées à la main et cuites à l’huile.

Malgré quelques vides, le travail de mise en boite est de qualité : les sardines présentent leur côté argenté et sont en bon état. L’huile d’olive est curieusement un peu trouble au fond de la boite.

En bouche, la chaire se dissout contre le palais. L’huile d’olive apporte de l’amertume et de la minéralité plutôt que la rondeur du fruité. Les sardines se sont gorgées d’huile d’olive. Le goût du poisson est bien présent et confondu avec celui de l’huile. J’aurai préféré une huile plus fruitée, celle-ci est un peu sèche à mon goût !

Ma note 100% subjective : 4/5
Voir la liste de nos dégustations