[Conservas Pinhais] Sardinhas em azeite – Sardines à l’huile d’olive – 3 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Nous avons acheté cette boite de sardines Pinhais auprès du comptoir du Portugal pour 3.90 euros. Il s’agit d’une conserve similaire à ces sardines déjà goûtées sous un autre type d’emballage.

Ces sardines sont produites suivant la méthode traditionnelle au Portugal : le poisson est préparé frais, cuit à la vapeur et l’emboitage est manuel. Vous trouverez sur le site Le comptoir du Portugal un excellent article sur la conserverie et sur la méthode traditionnelle. Ci-dessous une vidéo promotionnelle en Portugais qui permet de découvrir la conserverie et de voir tout le process de production (c’est intéressant même si comme moi vous ne comprenez rien au Portugais).

La DLC en 2021 indique une pêche de 2016 : les sardines ont donc passé environ 3 ans en boite.

La mise en boite manuelle n’est pas très soignée : les sardines sont abimées et plutôt sombres.

En bouche, ces sardines sont assez fermes. Elles ont un bon goût de poisson et ont pris un peu du fuité légèrement amer de l’huile d’olive. Les sardines comme l’huile manquent de goût : sans être mauvais, tout cela est un peu trop fade.

Ma note 100% subjective : 2,5/5
Voir la liste de nos dégustations

Publicités

[Gondola – Cantâra] Sardinhas em azeite – Sardines à l’huile d’olive – 3 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Je déguste aujourd’hui une boîte de sardines à l’huile d’olive Cântara (conserverie Gondola). Je l’ai achetée au Comptoir du Portugal pour 3,90 euros.

Notez le taux très réduit de sel : 0,5g pour 100g.

Comme vous pouvez le voir, il y a peu d’informations de traçabilité. En fait, en dehors de la DLC en 2021, il n’y a rien ! Celle-ci nous permet tout de même de faire l’hypothèse que ces sardines ont été emboitées en 2018.

Les sardines sont en très bon état et présentent bien (au-dessus).

En bouche, les poissons s’effritent plus qu’ils ne fondent sous le palais et ont peu de goût. L’huile d’olive possède un fruité agréable mais n’a pas imbibé les sardines. Au vue du prix, ces sardines ne valent pas du tout le détour.

Ma note 100% subjective : 1/5
Voir la liste de nos dégustations

[Gondola – Cantâra] Sardinhas em azeite com oregaos – Sardines à l’huile d’olive avec origan – 3 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Je déguste aujourd’hui une boite de sardines à l’origan de marque Cantara produite par la conserverie la Gondola. Comme souvent, la conserverie a plusieurs autres marques telles que Cinco Quinas. Je les ai achetées 3,90 euros au Comptoir du Portugal. Cette recette est originale : peu de sardines à l’origan existent. J’avais déjà dégusté les sardines à l’origan de Tricana.

La Gondola est une conserverie de la région de Porto.La fabrication est traditionnelle et la conserverie utilise du poissons de saison.

Il n’y a pas beaucoup d’informations de traçabilité. La date limite de consommation en 2021 permet de déduire que les sardines ont passé environ 3 ans en boite.

Ci-dessous, une interview du patron… il vous faudra comprendre le portugais pour la comprendre (ce qui n’est pas mon cas !).

 

 

Côté mise en boite, les sardines sont en bon état. Il y a un peu de vide dans la boite (à l’avant sur la photo). Les gros points noirs/marrons à la surface sont tout simplement l’origan : il y en a beaucoup plus au fond de la boite.

En bouche, l’origan domine nettement. Les arômes des poissons et de l’huile d’olive sont bien présents mais viennent ensuite. Cette dernière est fruitée et a bon goût. Il y a peut-être un peu trop d’origan dans la boite : moins dosé, le goût de l’aromate écraserait moins les autres arômes. Au final, ces sardines sont de qualité et bonnes même si je ne suis pas forcément convaincu par le mariage sardines-origan.

Ma note 100% subjective : 4/5
Voir la liste de nos dégustations

[La Rose – Conserverie Ramirez] Sardinhas em Azeite de oliveira – Sardines à l’huile d’olive – 3 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Cette boite est vendue sous la marque La Rose et produite au Portugal par la conserverie Ramirez. Je me suis procuré cette boite auprès du comptoir du Portugal pour 3.90 euros (du haut de gamme donc).

La conserverie Ramirez commercialise, en plus de sa propre marque et de La Rose, également les marques Cocagne et Berthe. Vous trouverez sur la site de la conserverie (entièrement en français) un descriptif (commercial) de l’histoire de l’entreprise Ramirez.

Le nouveau site de production de la conserverie, ci-dessus, est équipé pour protéger l’environnement (récupération eau de pluie, panneau solaire…).

Le taux de sel est très bas (0,55g, alors qu’il est plus souvent à 1g) : un bon point diététique.

La DLC est en 2021, ce qui nous fait probablement une pêche et une mise en boite courant 2016.

Les sardines sont argentées et en très bon état et la boite est bien pleine.

En bouche, elles sont très moelleuses mais se désagrègent quelque peu. L’huile d’olive est discrète et possède un léger fruité. Elle laisse en fait toute sa place aux poissons : les sardines sont en effet  goûteuses à souhait, révélant à chaque bouchée le goût de leur chaire. Le faible taux de sel ne gêne pas du tout : le goût est bel et bien là. J’avoue que je préfère les sardines où les arômes d’huile d’olive sont plus présents, mais cette boite est d’une incontestable qualité et je l’ai saucé jusqu’à la dernière goutte d’huile.

Ma note 100% subjective : 4/5
Voir la liste de nos dégustations

[Ferrigno – La Bonne Mer] Sardines à la Niçoise

Année de dégustation : 2019

Nous ouvrons aujourd’hui une boite de sardines à la niçoise de la conserverie Ferrigno. Cette boite m’a été offerte. Elle vaut généralement entre deux et trois euros.

Ferrigno est une conserverie située le long des côtes de Méditerranée.

Les sardines viennent de l’Atlantique Centre-Est, correspondant aux côtes situées au niveau du Maroc et au sud de celui-ci. Il ne s’agit donc pas du tout d’une pêche locale. Il n’y a pas d’autre information de traçabilité ou d’information sur la méthode de fabrication.

Au menu : des poivrons, des oignons, de l’ail et du piment. Le taux de sel est plutôt bas (0.85g) par rapport à ce qui se fait habituellement : un bon point diététique.

.

Le sardines sont sombres et assez abimées. Il y a des petits morceaux de légumes au fond de la boite : des oignons et des poivrons. Notons que l’emballage est curieusement mou.

En bouche, les sardines n’ont aucun moelleux. Le goût est marqué par un arôme de salade en boite et de piment. L’huile d’olive ne ressort pas du tout. En clair, je n’ai pas aimé et à ce niveau de prix, il y a à mon avis beaucoup mieux.

Ma note 100% subjective : 0,5/5
Voir la liste de nos dégustations

[Capitaine Cook] Sardines à l’huile d’olive vierge extra – Label Rouge – 3 ans d’age

Année de dégustation : 2019.

J’ouvre aujourd’hui une boite de sardines à l’huile d’olive Label Rouge Capitaine Cook. Il s’agit d’une marque appartenant au groupe Intermarché produisant les boites de sardines haut de gamme pour le groupe (6 millions de boites quand même !). Créée en 1877, la conserverie a été rachetée par le groupe Intermarché en 1988. Elle produit également les sardines La Douarneniste. J’ai acheté ces sardines 1.98 dans un Intermarché. J’ai trouvé deux boites de 2016 en fouillant au fond du rayon.

Ces sardines sont produites de façon traditionnelle. Le Label Rouge garantit une pêche à la bolinche en saison, une préparation à l’ancienne d’un poisson frais avec indication de la date de pêche, et traçabilité jusqu’au bateau ainsi qu’un affinage de 4 mois. Il donne aussi des contraintes concernant l’huile d’olive (première pression à froid), la présentation (80% du poisson sans écorchure)…etc.

Les sardines sont emboitées dans une boite de qualité au métal épais. Elles sont assez abimées.

En bouche, la sardine se désagrège autant qu’elle fond sous le palais. Elle est même un peu ferme pour un poisson ayant passé 3 ans en boite. L’huile d’olive donne un petit goût fruité agréable mais les sardines sont en elles-même peu gouteuses. Dommage.

Mes sardines Label Rouge préférées restent celles vendues sous la marque Mes régions ont du talent (produites par Gendreau pour Leclerc).

 

Ma note 100% subjective : 2,5/5
Voir la liste de nos dégustations

[La Guildive] Petites sardines à l’huile d’olive biologique

Année de dégustation : 2019

Les petites sardines à l’huile biologique La Guildive sont disponibles sur le site de la boutique pour 5.60 euros. Je les ai pour ma part achetées en boutique bio. Il s’agit d’un produit « très haut de gamme », tout du moins par son prix !

La Guildive est plutôt orientée jambon ibérique à l’origine. L’entreprise nous gratifie également ici de sardines espagnoles.

Les sardines viennent d’Atlantique Nord (FAO 27) et de Méditerranée (FAO 37). Elles sont mises en boite en Espagne.

Avec une DLC en 2023, on peut extrapoler une pêche en… je n’en ai aucune idée en fait !

Ces informations sont inutilisables et nous n’en saurons pas plus sur ces sardines précises (date de pêche, lieu de pêche…).

La boite est composée d’un métal vraiment épais. La mise en boite est impeccable… au dessus ! En dessous, les sardines sont abimées.

En bouche, ce qui frappe en premier est le goût salé (qui se rapproche plus de celui du sel ajouté que de la mer). Il y en a 1.2gr pour 100gr, environ 20% de plus qu’habituellement. Apparaissent ensuite les goût fruité de l’huile d’olive et de la chaire de poisson. Les sardines sont un peu fermes en bouche (elles sont jeunes), ce qui n’est pas un problème pour de petites sardines. Parfaites pour un apéritif, ces sardines sont bonnes mais tout de même bien cher…

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations

 

 

[Lodo] Sardines à l’huile d’olive – Sardinhas de Portugal em Azeite – 3 ans d’age

Année de dégustation : 2019

Acheté pour 3.90 euros au comptoir du Portugal, cette boite signée Lodo se situe donc plutôt dans le haut de gamme. Je n’ai pas trouvé d’information sur ces sardines sur Internet.

.

Au vue de la DLC (2021), il est possible de déduire une (hypothétique) date de pêche en 2016. Ce qui se tient puisque cette boite est dans mon placard depuis 2017.

La mise en boite est bonne : les sardines ne sont pas abimées mais la boite présente un vide (à l’avant de la photo).

En bouche, la chaire n’a pas beaucoup de fondant. Elle est ferme malgré plusieurs années passées en boite. La chaire est rosée. L’huile comme le poisson ont peu de goût. Reste la jolie illustration pour se consoler de cette décevante conserve et justifier le prix.

Ma note 100% subjective : 2/5
Voir la liste de nos dégustations

[Fish4Ever] Sardines pimentées aux tomates séchées et olives biologiques

Année de dégustation : 2019

Ces sardines pimentées aux tomates séchées et olives biologiques sont produites par Fish4ever (entreprise anglaise). Ce bocal m’a été offert à Noël. Il est vendu environ 11 euros pour 154g net : ce qui le classe dans le très haut de gamme en terme de prix.

Ces sardines sont accompagnées d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, certifié par CRAEGA ES-ECO-022-GA (c’est indiqué sur le petit livret gris qui accompagne le bocal).

Fish 4 Ever milite pour une pêche durable non industrielle et s’oppose ainsi au label MSC qui permet la pêche industrielle. La vidéo ci-dessous explique l’engagement en matière de développement durable de la marque.

 

Le fond du bocal donne plusieurs informations : une DLC dont on pourrait déduire une date de pêche, mais je ne m’avancerai pas là-dessus cette fois-ci (voir ci-dessous).

Elle donne également un numéro « This Fish » qui permet une traçabilité du poisson pêché. Saluons la transparence de la conserverie. Qu’est-ce que cela dit pour notre bocal ?

Il s’agit d’une pêche de type « Senne », donc un filet qui encercle le banc de poissons (comme la bolinche). Le site donne un peu plus de détails ici. Elle a été réalisée en septembre 2017 (rien à voir avec la DLC…) et débarquée au Maroc (Laayoune). Certes la méthode n’est pas destructrice pour les fonds marins et doit profiter localement aux pêcheurs, mais il s’agit quand même de poissons importés sur quelques centaines de kilomètres pour être produit en Espagne par une boite anglaise… On sait que l’exportation massive d’une denrée appauvrit les stocks et c’est déjà le cas pour les sardines des côtes du Maroc.

20190116_160626

Côté mise en bocal, les sardines sont en partie abimées. Les ingrédients sont présents en grand nombre : beaucoup de tomates, d’olives et des piments.

En bouche, la chaire, rose, est un peu ferme. Le piment est assez doux. Les tomates, les olives, l’huile fruitée et le piment donnent un bon goût à ces sardines… reste que le goût du poisson est peu présent, ce qui est bien dommage. Les aromates rattrapent bien le coup mais c’est avant tout des sardines que je suis venu chercher !

Je ne sais que penser de cette conserve : il y a un vrai effort de transparence (c’est ce que j’ai vu de mieux)  et une démarche globale de l’entreprise positive, saluée par exemple par Greenpeace (pour le thon). Mais faire venir des sardines du Maroc n’est ni très soutenable environnementalement, ni très souhaitable gustativement. Sans parler du fait qu’elles sont tout de même vendues très chères…

Ma note 100% subjective : 3/5
Voir la liste de nos dégustations

[Angelachu] Sardina en aceite de oliva – Sardinilla – Petites sardines à l’huile d’olive

Année de dégustation : 2019

Ces petites sardines de la Conservas Angelachu sont produites dans le nord de l’Espagne. La conserverie est surtout connue pour ses anchois. J’ai acheté cette boite sur le site du comptoir du Portugal pour 4.90 euros (une boite très haut de gamme donc).

Il y a peu d’information sur les poissons pêchés… le site web (très beau), comme le verso de la boite, nous apprend uniquement qu’il est recommandé de déguster ces sardines en sandwich. Ce que je ne vous recommande pas pour ma part ! Il n’y a rien également sur la méthode de préparation. Vous trouverez par contre des informations sur la conserverie sur le site du comptoir du Portugal (lien).

Comme souvent en Espagne, je ne sais pas trop quoi déduire de la DLC… je garde ces sardines depuis 2017 dans mon placard. Elles sont au moins de 2016.

A l’ouverture, la qualité de la mise en boite est clairement visible. Les sardines sont impeccables au-dessus, exposées sur leur dos argenté… mais elles le sont moins en dessous ! Elles sont très serrées dans la boite, il y a deux épaisseurs de sardines et très peu d’huile d’olive.

En bouche, elles sont peu moelleuses certainement à cause du peu d’huile dans la boite. Sur des petits poissons, cela ne se sent pas trop. En plus d’être peu présente dans la boite, l’huile d’olive a un goût très discret. Ces sardinilla sont en fait marquées par un très bon goût de poisson qui fait tout leur intérêt : les arômes de la chaire de la sardines dominent en effet largement.

Ma note 100% subjective : 4/5
Voir la liste de nos dégustations